Uncategorized

Arrestation de Carlos Ghosn : l’avenir de Renault en pointillé

Arrestation de Carlos Ghosn : l’avenir de Renault en pointillé

Lundi 17 septembre, Emmanuel Macron a exclue formellement une modification des droits de succession. Anne Bourse, en direct de l’Élysée, fait le point sur les répercussions de la petite phrase de ChristopheL’arrestation de l’homme fort de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a suscité l’effroi sur les marchés, provoquant l’effondrement du titre Renault en Bourse. Sa démission de la présidence du conseil d’administration de Nissan est imminente et la question de la direction de l’Alliance est désormais posée. Cette question n’avait jusqu’ici jamais été tranchée compte tenu des intérêts divergents des différents protagonistes, parmi lesquels l’Etat français. Si ce sujet n’est pas traité dans les prochains jours, il pourrait mettre Renault dans de très graves difficultés…Un ras-le-bol fiscal chez les retraités

Après l’augmentation de la CSG et le gel des pensions, il y a un ras-le-bol fiscal chez les retraités. D’autre part, pendant sa campagne présidentielle, “Emmanuel Macron avait dit vouloir réformer l’ISF sans accroitre les droits de succession“, rajoute Anne Bourse. En baisse dans les sondages, Emmanuel Macron ne veut pas envoyer à nouveau un signal négatif à une partie de son électorat.

Commentaires sur la Video

commentaires

Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *