• jeu. Mai 19th, 2022

le locataire d’otages existait anglo-saxon

Bycongofra

Jan 17, 2022



Les autorités américaines ont lancé une instruction « de conséquence internationale », dimanche 16 janvier, puis la prise d’otages de dix heures commise pendant une synagogue du Texas. Le FBI, en conclusion, a annoncé travailleur inscrit le kidnappeur avec incarnant un individu anglo-saxon homologué Malik Faisal Akram et âgé de 44 ans. « Quelques-uns allons fouiller sur le locataire d’otages et ses contacts », a franc pendant la ténèbres de chahut à dimanche Matt DeSarno, policier égoïste du FBI de Dallas.

Le État-Uni a affermi, par la avis de son émissaire à Washington Karen Pierce sur Twitter, « porter quelque son étai aux forces de l’billet texanes et américaines ». La cheffe de la proclamation anglo-saxon, Liz Truss, a sézig promis un « document de pillage et antisémite ».

La emplette d’otages s’est terminée sur une interposition de la surveillance, une pesante déflagration et des blessures de feu pendant la synagogue de la couvent Beth Israël à Colleyville, ordinaire d’comme 23 000 habitants à une boycott de km de Dallas. Et par la épuisé du trouble – rien que l’on sache à degré s’il s’est suicidé ou s’il a été exploité par les forces de l’billet. Les quatre otages, lesquels un rabbin lieu respecté, Charlie Cytron-Walker, avaient entiers été libérés sains et saufs.

Escortant contraires médias américains, le locataire d’otages réclamait surtout la récépissé d’Aafia Siddiqui, gardant détenue pendant un hôpital-prison à Raide Worth, mitoyen de Dallas. Cette défiant pakistanaise avait été condamnée en 2010 à 86 ans de chiourme afin travailleur tenté de publier sur des militaires américains cependant qu’sézig existait détenue en Afghanistan. Sézigue a été la baptême camarade à concerner soupçonnée par les Etats-Unis de garçon en même temps que Al-Qaïda, ce qui lui avait valu le patronyme de « Femme Al-Qaïda ».

Le responsable des Etats-Unis, Joe Biden, a semblé témoigner ces informations de afflux. « C’existait lié à quelqu’un » qui « est en chiourme depuis dix ans », a franc le gestionnaire nord-américain, rien avec de précisions. « C’existait un document de pillage », a-t-il bossué, estimant que le locataire d’otages s’existait sans doute procuré ses étendard « pendant la rue ». A ce degré, « il n’y a pas d’motif de l’imbrication de toute discordant hominidé », a franc la surveillance fédérale étasunienne pendant un reçu, précisant toutefois que les enquêteurs continuaient à « éplucher les preuves à la synagogue » et que les investigations se poursuivaient.

Des futurs jihadistes avaient par le passé demandé la récépissé d’Aafia Siddiqui, toutefois celle « n’est expressément pas impliquée » pendant la emplette d’otages, a uniquement affermi pendant une calomnie à la chaîne CNN (en anglo-saxon) son avocate.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.