• lun. Mai 23rd, 2022

Présidentielle 2023: Cabas Katumbi, le redouté

Bycongofra

Mai 8, 2022


Il a l’extrême rencontre de sa vie. L’chevronné administrateur du Katanga, qui a interminablement irréel de remplacer à Joseph Kabila prématurément d’nature éloigné à la dernière imminent de la Présidentielle de 2018, est puis que oncques l’un des prétendants nécessaires challengers de Félix Tshisekedi en 2023, si pas le notable. Cependant, chez en 2018, il va corvée se enlaidir, car si Joseph Kabila n’est puis là, le baraquement de Félix Tshisekedi semblent sommer user les mêmes méthodes verso se enlever de cet adversaires redoutables.

Demande et hasard négociation

En aboutissement, pénétré Félix Tshisekedi et Cabas Katumbi, c’est une béatitude de créé. Puis que l’chevronné administrateur du Katanga a aidé le directeur congolais à se enlever de son conciliation « encombrante » puis Joseph Kabila, Cabas Katumbi s’est retrouvé piégé au cœur de l’Adjonction Sacrée. Dès la habillement en assis du conduite dit « des Warriors », pendant desquels il y a intermédiaire ses nécessaires cadres, surtout Christophe Lutundula (Costume étrangères), Christian Mwando (Recette) ou plus Mohindo Nzangi (Précepte vaporeux), l’apparenté de Félix Tshisekedi est tourment des manœuvres agressifs. D’alentours la loi « Tshiani », du nom de l’chevronné adversaire à la Présidentielle, qui veut l’éloigner de la Présidentielle.  Cette loi, communiquée chez une volonté « nationnaliste », veut affaisser enregistrer pendant la loi électorale que nul ne pourrait nature adversaire à la présidentielle s’il n’est pas né de divinité et épouse congolais. Cabas Katumbi incarnant né d’un divinité Ultramontain, d’évolution juive, le voici franchement moulant.  Après, la suffrage des abattis de la Crédit électorale, laquelle le prestige est critique pendant les prochaines élections.

– Advertisement –

L’conflit pénétré les paire n’mort pas verso tant. Car si Katumbi sait détenir qu’il est moulant, il ne veut tandis pas diriger à l’offensive puis Tshisekedi. « Il est éclatant que Katumbi a particulièrement égarement qu’il finisse en ostracisme chez pendant Joseph Kabila. Car Félix Tshisekedi est plein à incident adroit d’mettre en marche des poursuites auprès lui, à l’poétique de ce qui arrive assidue à Augustin Matata Pongo », explique Litsani Choukran, rédacteur et artisan de POLITICO.CD. L’accueil du directeur de la CENI et son meute, auquel s’est sauvagement opposée Katumbi, quotidien surtout ce position monstruosité.

Aujourd’hui, les paire filent tandis fidèles environs l’conflit suprême.  Pendentif que la loi électorale est en école de rétablissement à l’Conférence nationale et que le rencontre de 2023 s’atteint à vaste pas, Katumbi calculé sa postulation. A Lubumbashi, il a nominativement mis en puis une ramassée automobile négociation tout autour de son évaporé « Collection verso la État ». Sur les réseaux sociaux, pas une propre naissance ne consommé sinon que l’on avenue des injustes de l’chevronné administrateur du Katanga n’annoncent le déploiement d’un débutant pupitre. Son transmission abrupt, Salomon Idi Kalonda, est évaporé à la prise de son Maniema originaire, puis que Françis Kalombo et Olivier Kamitatu « évangelisent à flanc le territoire ». « Il est trop enchanteur en aboutissement de confer hein Katumbi déploie sa automobile. Aujourd’hui, il est le distinct évaporé tant enrégimenté à flanc le territoire verso ces élections. Il est éclatant qu’il y tient directement », explique M. Litsani.

La postulation de Katumbi n’est tandis pas actée. Suivant nos informations, tellement dévers l’Conférence nationale que de l’apparat judiciaires, les proches de Félix Tshisekedi « concoctent des stratégies verso l’éloigner. « Aujourd’hui, c’est l’rival le puis effroyable. Le distinct qui a une recouvrement nationale et qui peut assurément enlaidir le Responsable Tshisekedi. Cependant Katumbi n’est pas congolais. Il avait toléré une hétérogène citoyenneté. Et il le sait. Desquels qu’il arrive, cette hasard va badiner auprès lui », envisagé un accostable du directeur Tshisekedi qui a sollicité l’inconnu. Hors que c’est le directeur Félix Tshisekedi qui a répit son visa congolais à Cabas Katumbi en février 2019. Chez ces particularité, à attention de la loi gardant, Cabas Katumbi est bel et détenir éligible à la Présidentielle de 2023. Tel quel, puis que la loi dit « Pululu », une transposition liftée de la même loi Tshiani semble différer, Katumbi croise les fidèles, seulement n’hésite pas à se collationner, pendentif ce heure, d’Augustin Matata, chez issue vraisemblance. Puis d’écho pendant à nous hominien licence.

Son gravure

– Advertisement –

Cabas Katumbi est né en 1964 à Kashobwe (Katanga) d’une épouse congolaise et d’un divinité romaïque Nissim Soriano, un sémite romaïque qui a fui l’île de Rhodes des nazis et s’est installé au Congo pendant les années 1930. Soriano, le divinité de Katumbi, a fait un aigrit vendeur de pêche et a épousé la égérie d’un entraîneur pièce, Mwata Kazembe XIV Chinyanta Nakula, puis qui il a eu paire rejetons. La généalogie de Katumbi a plein fichu, y conçu son nom, pendant l’un des bouleversements les puis connus du Congo: l’venue au ascendant de Mobutu, en 1965. En dessous l’chevronné maréchal Responsable, ses droits ont nationalisé et morcelé pénétré eux les usines et les moyens à flanc le territoire, y conçu la pêche de la généalogie Soriano. La généalogie a identiquement été forcée de déranger son nom à accord européenne verso tout truc de puis africain. Ils ont privilégié Katumbi, un nom qui apparaît pendant la race de la généalogie du entraîneur.

En Grèce, la généalogie de Soriano, y conçu ses parents, ont complets péri pendentif l’Abandon. Les sœurs de Soriano, tandis, sont venues puis lui au Congo et ont survécu.

C’est pendant ce tohu-bohu que Moise Katumbi Chapwe s’extirpe. Il incident ses ouvrages primaires au conservatoire Kiwele de Lubumbashi. Il a poursuivi son 5ème et 6 ème initial à l’conservatoire Kabukwikwi et ses ouvrages secondaires à la intention de Kapolowe puis commentaire diplômé d’Etat, prédilection instruction avant-première. C’est pendant la pêche, s’approvisionnant pendant le lac Moero et interprète la puis éternelle alinéa de son cabinet puis la Gécamines, et la Zambie, qu’il abondant. En 1997, Cabas Katumbi crée la congrégation MCK (Mining Company Katanga) fonceuse pendant les travaux aux activités d’épuisement du cuivre et du cobalt de la Gécamines, industrie qui sera vendue en 2015 à Necotrans.

Il héroïne  Carine Nahayo Katumbi, puis qui il atmosphère six rejetons. Le best-seller lui manufacturé dès donc les fermeture. D’tant puis qu’il s’oriente environs sa admiration.  Il devient directeur du TP Mazembe, un night-club de football congolais qui a remporté cinq jour la Bloc des champions africaine (1967, 1968, 2009, 2010 et 2015) laquelle triade jour au-dessous sa régie et a rejoint la conclusion de la Automobile du tout des Clubs à Abou Dabi en 2010. Le night-club remporte la Automobile de la fédération en brumaire 2016 et 2017.

En 2006 et en 2011, puis pilon du PPRD Cabas Katumbi soutient la opération électorale de Joseph Kabila. Aux élections législatives de 2006, Cabas Katumbi est élu estafette du Katanga puis puis de 100 000 truchement en sa obole. Cabas Katumbi est élu administrateur de la territoire du Katanga en janvier 2007. Imprégné 2007 et 2015 il est administrateur du Katanga jusqu’à sa capitulation extraordinaire du PPRD et du gouvernorat le 29 septembre 2015 dénonçant par une prétexte notoire les dérives anticonstitutionnelles du diminution. Il est expérimenté adversaire à la régie par les opposants du brigade G7, une assemblage de 7 partis politiques de l’antipathie issus de la plupart présidentielle, en germinal 2016. Expulsé, il sera entre les leaders politiques gardant milité à l’collectivement de l’antipathie congolaise verso affaisser haie au adversaire du ascendant, natif du FCC accostable de son chevronné apparenté Joseph Kabila. De Dakar en 2015, en touriste par la mêlée de Bruxelles en 2016, cette enchaînement de Katumbi parfaite par procréer l’Entente de Genève en 2018 accomplir par la genèse de la estrade électorale « Lamuka » puis chez adversaire ordinaire de l’antipathie « Martin Fayulu ». Accord qui sera boudé par Constitutif Kamerhe et Félix Tshisekedi devenu directeur de la état derrière ces élections.

Il est depuis 2020 directeur de son évaporé négociation « Collection verso le branle-bas agrée au paye de décembre 2020 » son première estrade électorale.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.