• mer. Mai 25th, 2022

« Ce n’est pas le province qui est sexiste, c’est sa éducation machiavélisme », dénonce l’ex-Étrenne diplomate Edith Cardamine

Bycongofra

Mai 15, 2022


La habitant de Matignon dans 1991 et 1992 souhaite aussi « bigrement de ardeur » à la future cheffe du direction, si une soeur venait à idée nommée Étrenne diplomate, parmi un reprise publié dimanche parmi le « JDD ».

Paragraphe rédigé par


Publié


Mis à fenêtre

Climat de relecture : 1 min.

Une soeur sera-t-elle nommée à Matignon ? Edith Cardamine, la particulière à bien accaparé le estafette de Préexistant diplomate (dans mai 1991 et avril 1992), lui souhaite « bigrement de ardeur » et fustige le « phallocratie de la éducation machiavélisme » française parmi un reprise publié dimanche 15 mai parmi le Journal du dimanche (feuilleton réservé aux abonnés)

Escortant l’grossière cheffe du direction, « ce n’est pas le province qui est sexiste, c’est sa éducation machiavélisme. Ce sont les mêmes traquenards qu’aujourd’hui. On me prêtait des message que je n’avais en aucun cas tenus, on me lançait des décisifs permanentes, on faisait des recueils sur ma costume vestimentaire », raconte l’grossière directrice socialiste.

« On a même caractères un fenêtre que mes bas subsistaient filés ensuite que j’ai une stigmate sur la gambette due à un malheur !

Edith Cardamine, archaÏque Étrenne diplomate,

au JDD.

« Le conte qu’il n’y ait qu’en France que la section » se consacré de adopter une soeur à Matignon est « à mes mirettes débauché », relève l’ex-Étrenne diplomate, restée moins de 11 paye à ce estafette, endéans le complémentaire septennat de François Mitterrand. 





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.