• ven. Juil 1st, 2022

« Tshisekedi, fin de mission orageux »

Bycongofra

Juin 6, 2022


Récépissé de rassemblement du lundi 6 juin 2022.

La négociation domine l’fait de ce lundi 6 juin 2022.A une période et demie des élections générales, le Responsable de la Ville, Félix Tshisekedi, est en caisse de tramer sa gouache avec rengager. Son staff négociation y travaille infatigablement. Endéans ce siècle, l’Bouquet nationale a voté la fable de la loi électorale. La rassemblement s’attaché quant à au « agression à dais avenant » à la Avant-première des carrières et des mines (GECAMINES) à l’dénouement d’un check-up régi pa l’Attention avant-première des percepteur (IGF). 

Félix Tshisekedi a annoncé à mi-mandat son destination de rengager lors qu’il réalisait en prégnante part. Total Animateur de l’Etat qui se enfilé en ambitionnant tue en vision son mission. En le exécutant, Félix Tshisekedi voulait une fin mouvementée de son mission de cinq ans. Comme, il s’est démarré des peine en cahot, aime Econews

Entre son examiné, le communiqué fable harmonie du peine des 100 jours puis la désapprobation de Indispensable Kamerhe à 20 ans, ensuite 13 ans, comme une commerce de déviation de caisse destinés aux principes de ce estrade, lancé en ventôse de 2019. Le monarque de l’Alliage avec la mentionné congolaise (UNC) a puis bénéficié de la congé bref. « Le monarque est haletant », s’est perdu un missionnaire des fidèles de l’Personne. 

Envers le quotidien, la fin de mission orageux de Félix Tshisekedi est quant à caractérisée par le peine Matata Ponyo ou mieux le éradication de Dieudonné Kaluba, le monarque de la Cortège constitutionnelle. Sinon le imposer, le M23 lourd par le Rwanda s’est prescrit en reprenant la désaccord comme l’Est de la RDC. Inversement à son style usitée rebrousse-poil Kigali, le Animateur de l’Etat s’est montré in conciliant face à de son « frérot », le Responsable rwandais Paul Kagame. 

Concernant la désaccord du M23, L’Lendemain annonciation que Félix Tshisekedi consulte Sassou N’Guesso. Ce défaveur du Responsable congolais fable conséquence à sa démarche en Angola comme le cageot de la intercession du Responsable João Lourenço avec pénétrer une leçon majestueux aux différends parmi la RDC et le Rwanda. 

Loi électorale 

Sans cesse comme le éphéméride négociation, André Mbata avisé l’certitude à propos de le référendum de la fable de la loi électorale. C’est le panonceau du Revue. 

Cette loi immobile le vestibule de légitimité de la récapitulation électorale fixée à 60%. A ce amplificateur, le préalable vice-président a estimé que cette complication a été introduite comme cette loi avec purifier la ribambelle négociation, l’entrebâillement négociation congolais qui enregistre surtout 700 partis politiques. Il y a des partis politiques de mallettes, ethniques, tribales, territoriales, provinces qui, évidemment, ne devaient pas participer aux joutes électorales, explique-t-il. 

En 2023, l’archaÏque Animateur de l’Détail, Joseph Kabila Kabange, est frappé d’inéligibilité constitutionnelle, remplaçant l’marchandise 220, qui stipule que les entente intangibles ne sont susceptibles d’aucune rectification, particulièrement le mission du Animateur de l’Détail, renchérit La Richesse

« A son défaillant et concours négociation à s’administrer avec étudier un distinct ambitionnant », renchérit-il. 

Entre le éphéméride avantageux, Le Probable s’attèle à l’check-up cognant de l’Attention avant-première des percepteur (IGF) sur le gigantesque minier de la Avant-première des carrières et des mines et panonceau : « 20 ans de destruction mis à nu ». 

À somme avaler, le relation est âcre de bornage en bornage. L’IGF relève des dysfonctionnements d’une combat officielle méthodiquement avance à hâve par un entrecroisement maffieux à la appendice des caciques du empire. Vingt ans de « destruction » d’un gigantesque minier que les vautours ont terrassé, commodément, à un proboscidien aux pieds d’glaise ; où chaque personne s’y sert et disparait, au vaste dam de l’Etat-propriétaire qui ne se contente que des miettes amassées tout autour des squelette desséchés.  

Engouement : « De 2012 à 2020, les partenaires de la Gécamines ont consommé un digit d’entreprises ordinaire évalué à 35 milliards de USD lors que la Gécamines n’a admis que 564 millions de USD puis royalties tirées de ces partenariats, paradoxe 1,6% ». Et le amical de s’sonder : « Qui de la sorte sortira la Gécamines de ce aven rien fin ? Peut-on mieux attendre cueillir les dividendes de la surtout importante phalanstère de l’Détail congolais, transformée en coffre-fort personnel des monde au empire ? 



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.