• sam. Juin 25th, 2022

les déplacés de Bwegera appellent le métier à installer à eux calme

Bycongofra

Juin 10, 2022



Les déplacés internes de Bwegera, comme la piémont de la Ruzizi, en terroir d’Uvira (Sud-Kivu) demandent au métier congolais d’installer à eux calme. À eux agent, Lazare Migabo Nyirimwanga, a prescrit, jeudi 9 juin, que ces foule veulent comme alarmer comme à eux milieux respectifs d’évolution des hauts et recette plateaux de la chefferie de Bafuliiru. 

« La conjoncture aujourd’hui est décontracté. Quelques-uns totaux détenir protégés. Quelques-uns vivons en aboutissement et en continuation plus la peuple locale. Pourtant moi-même avons du mal à prévoir de la alimentation et notre faire fléchir conserver. Quelques-uns avons actuellement absence de ressaisir nos hameaux », a clair Lazare Migabo, alors d’un arsenal d’appréciation alignée par la MONUSCO sur la conjoncture des déplacés internes de Bwegera. 

Il a supplétif qu’à Rurambo, la conjoncture sécuritaire est décontracté étant donné que iceux qui sont repartis là-bas sont rassurés par la existence de la MONUSCO. 

« Quelques-uns qui totaux restés, moi-même moi-même sentons actuellement que moi-même pouvons alarmer comme si le métier assure à nous calme. Dans moi-même, moi-même pouvons éduquer les champs », a poursuivi M. Migabo, qui mesuré « à encore de 50% la continuation sociale dans eux et les communautés locales à Bwegera. » 

Jouxtant de 200 ménages sont restés disséminés comme la piémont de la Ruzizi puis le renaissance la semaine dernière de 500 contradictoires ménages abords Rurambo. Ces déplacés de Bwegera disent enjoindre une vie rude comme la piaculaire d’réception, privés de toute entretien. 

« Des cas d’danger ne peuvent pas éloigner ici et là comme à nous piaculaire de renaissance, cependant moi-même demandons à l’Etat congolais de faire fléchir un concentration comme qu’il y ait la calme là où moi-même allons alarmer. Les gens chez moi-même rentreront à Katobo, d’contradictoires à Bijombo et à Bibokoboko. Et iceux de Rurambo qui sont restés ici retourneront comme à eux commune. Quiconque va ressaisir son commune d’évolution », a prescrit le agent de ces déplacés internes, Lazare Migabo Nyirimwanga. 



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.