• sam. Août 13th, 2022

Septentrion-Kivu : couple mineurs congolais arrêtés au Rwanda recouvrent la identité

Bycongofra

Juil 21, 2022


Les couple bébés congolais respectivement âgés de 15 et 16 ans arrêtés par l’cuirassée rwandaise (RDF) depuis le dimanche final là-dedans la zombi zonière parmi la RDC et le Rwanda, ont été relâchés mercredi 20 juillet 2022.

D’postérieurement la église interne de Nyiragongo, ils ont regagné la RDC par la longue empêchement. La même primeur renseigne que ces descendants ont approché à eux familles là-dedans le bourgade Kisheke, centralisation Kibati en région de Nyiragongo.

– Dépliant-

Touchant les formalités de à eux dégagement, aucune nouvelle complémentaire n’a été plumage.

Ces mineurs, à en envisager la église interne de Nyiragongo, avaient été arrêtés dimanche 17 juillet final avec qu’ils faisaient pâturer à eux chèvres parmi la abruti 18 et 19, là-dedans le région de Nyirangongo au Septentrion-Kivu.

« Le même dimanche les gens avons admis l’nouvelle attestant que couple d’parmi eux ont été amenés là-dedans une chez-soi de claustration à Gisenyi. Nous-mêmes exigeons l’conséquence de la Protection avant-première des migrations (DGM), donc que du Machine mari de renouvellement dans affaisser gracier ces descendants et les redonner là-dedans à eux nation », avait droit Antoine Ndagije, un militant de l’ONG Efficacité joint dans la entretien et le agrandissement accompli (ACODI).

L’manageur du région de Nyiragongo avait aspirant de avérer l’nouvelle préalablement de se ânonner.

Christian Malele

Soutenez POLITICO.CD!

Si toi-même appréciez le enfantement de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de protéger son libre choix éditoriale et de persécuter à décerner des enquêtes de proposition. Dès lorsque, les gens toi-même prions de affaisser un prouesse. Quelque impôt, qu’sézigue O.K. aérienne ou longue, écho la spécificité.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.