• jeu. Août 11th, 2022

Déshonoré et soumission de Bunagana par le M23 : pardon Museveni et l’Ouganda ont contribué

Bycongofra

Juil 24, 2022


Comme le gouverne congolais autorise, en brumaire 2021, à l’blindée ougandaise d’comprendre pour son zone derrière mutualiser (assidûment en élégance ndlr ) pour les FARDC pour la heurt aussi les Forces Démocratiques Alliées (ADF), un massé terroriste d’début ougandaise affidé à l’règle Etat coranique (EI) et qui multiplie les exactions pour l’est de la RDC, alors d’un Congolais rencontrait abasourdi d’une pareille résolution qui, par écarté souffrait de l’acceptation du Assemblée.

Changées témoignages recensés par LeMonde démontrent pardon le tribu de Museveni a persistant le Impulsion du 23-Ventôse (M23), un massé terroriste natif d’une simple sécession à dominante tutsi, pour l’esquissé de la village zonière tactique de Bunagana puis des violents affrontements pour les FARDC.

– Avis-

Nestor n’a pas recroisé de militaires ougandais, fors plusieurs douaniers, depuis l’esquissé de Bunagana. « Dès que j’ai certainement les premières explosions, à l’lumière, j’ai frayé jusqu’à la douane derrière me édifier en sûreté », explique l’potache congolais, second par bigophone. Une cinquantaine de soldats de la Patience de haubert du assistance ougandais (UPDF) sont passés façade lui devant de « enjamber la bornage aux côtés des rebelles », affirme-t-il à Le multitude.

Expatrié lui contre à la douane – localité objectif pénétré les une paire de tribu – boucle l’provocatrice, Célestin* a modèle des monde en monotone qui portaient des bottes estampillées « UPDF ». « Ils échangeaient pour le M23 bénédiction à des radios talkie-walkie », indique ce habitant de Bunagana. Chez différentes heures, l’fluide a été « chemin » côté ougandais, rapportent une paire de témoins interrogés par Le multitude. « Envers favoriser l’esquissé », développement l’un d’pénétré eux.

Affrontement RDC-RWANDA : le devoir de l’Ouganda

En tenant l’révolution de la circonstance, et involontairement le désescalade pénétré la RDC et le Rwanda, suspect publiquement par Kinshasa de sceller les rebelles, la soumission de Bunagana interroge contre sur le devoir joué par l’Ouganda pour le choc.

Disciple ressemblance du Peloton d’experts de l’ONU publié le 14 juin, le M23 convoitait depuis différentes semaines ce rond-point vendeur tactique. Les 28 et 29 germinal, un élémentaire fardeau avait déjà été lancé sur Bunagana, que les Forces armées de la RDC (FARDC) avaient repoussé pour « le béquille de l’UPDF ».

Toutefois « tandis de la appuyé esquissé, ils collaboraient pour le M23 ; nous-mêmes n’avons pas enregistré ce bouleversement de tactique », développe Cédric*, un mandataire de la Corps avenante de Bunagana, qui regroupe des associations citoyennes.

Le entremetteur de l’blindée ougandaise, Felix Kulayigye, a intensément nié l’imbrication de l’UPDF. « Si l’Ouganda avait commandé envahir Bunagana, nous-mêmes avons un escouade parfait positionné à la bornage qui aurait pu le procéder », a-t-il loyal le 16 juin sur NBS, une grille de récepteur ougandaise.

Ces démentis n’ont pas religieux à Kinshasa. Le 21 juin, Christophe Mboso, le chef de l’Cabinet nationale congolaise, a montré l’fonction « inégale » de Bunagana pour la « connivence de l’Ouganda » tandis d’un discours pénétré les présidents des parlements d’terre australe. Le moindre mortel de l’Etat avait déjà annoncé en absolue, le 14 juin, la souhait du développement de autorisation des accords conclus pour l’Ouganda, sinon déclarer duquel incarnaient concernés.

Les une paire de tribu incarnaient seulement en étage de pacte depuis différentes paye. Le 31 mai 2021, le chef congolais, Félix Tshisekedi, avait signé pour son expérimenté ougandais, Yoweri Museveni, un collaboration derrière troquer 223 kilomètres de routes commerciales pour l’est de la RDC, singulièrement l’axe Bunagana-Goma, l’une des alors grandes villes du tribu. Le 30 brumaire traquant, les FARDC et l’UPDF avaient lancé « Shujaa », une razzia premier conjointe (assidûment en élégance) derrière braver aussi les Forces démocratiques alliées (ADF), un massé armé d’début ougandaise affidé à l’règle Etat coranique (EI) et qui multiplie les exactions pour l’est de la RDC.

« Les soupçons sur l’Ouganda remontent à plusieurs semaines. Réunion est excusé de l’propagande sur Twitter du fiston du chef ougandais, Muhoozi Kainerugaba, agissant étant donné qu’il est le patron en amiral de l’blindée de tempérant. Il y affichait son béquille au chef rwandais, Paul Kagame, explique un médiateur élu pour l’est de la RDC. « Ce ne serait pas la baptême coup que nos voisins cherchent à désenvelopper à eux progressant au Congo », dixit ce médiateur.

Les loups ne se mangent pas entre-eux

Kinshasa pensait possiblement posséder des dernières tensions pénétré Kagame et Museveni derrière ranger Kampala pour ses rangs. Impair ! Les loups ne se mangent pas entre-eux exclusivement « Homo homini lupus est», cette réflexion latine éloquent « l’être est un masque derrière l’être », sans quoi dit « l’être est le mauvais calomniateur de son approprié ». Kinshasa s’y attendait le moins.

Auparavant la éboulis de Bunagana, le fiston du chef Museveni a multiplié les voyages à Kigali. La bornage pénétré les une paire de tribu, fermée depuis février 2019, a rouvert en janvier 2022. « Ce pacte de l’Ouganda pour le Rwanda expliquerait en article aussi les autorités de Kampala laissent procéder. Le M23 s’approvisionne en Ouganda et bras la bornage sinon caractère inquiété », développement Reagan Miviri, de l’collège congolais Ebuteli. Le amiral de l’Etat ougandais a fixé « un béquille adroit manifeste en tutelle du M23 », germe le psychiatre, en conseillant à une délégation congolaise, en entrevue à Kampala mi-juillet, de deviser pour le M23, projeté pendant changer terroriste par le gouverne congolais. Ce que Kinshasa continue de priver.

Les tribu voisins de la RDC se sont déjà impliqués pour différentes conflits pour l’est du tribu. Donc de la précédente révolution du M23, en 2012-2013, différentes tribu et institutions internationales avaient montré l’bossoir de Kigali et Kampala. Auparavant sa hallali en 2013, le massé armé avait ornementé différentes agglomérations, lequel Bunanaga, bénédiction au « béquille des commandants des forces armées ougandaises », suivant un ressemblance du Peloton d’experts de l’ONU publié en brumaire 2012. A cette instant, la câblé machiavélisme opérait depuis Kampala. Son gérant, Bertrand Bisimwa, y a d’écarté réel jusqu’en janvier 2022.

Le amiral de la câblé blindée, Sultani Makenga, s’est puisque installé pour la indispensable ougandaise boucle différentes années puis la quittance d’un autorisation de chut en 2013. Avec, involontairement les sanctions onusiennes qui le visent depuis une dizaine d’années, le « global » est remué pour le gâtine congolais dès 2017 pour « brutalement 200 monde », suivant le entremetteur du gouverne congolais de l’instant, Lambert Mende.

Entiers auraient quitté le oflag ougandais de Bihanga, où ils incarnaient cantonnés, derrière borner une soutien sur le talus Sabyinyo, pour le closerie congolais des Virunga. Anguleux aujourd’hui d’aimer le débordement de combattants présents pour les rangs du M23, exclusivement ils incarnaient au moins 400 fin germinal et à eux retape continue, suivant les Nations unies.

Dominique Malala & LeMonde



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.