• sam. Août 13th, 2022

la junte volontaire exécute quatre prisonniers laquelle double opposants, l’ONU condamne

Bycongofra

Juil 25, 2022



La junte volontaire au aigrit en Birmanie passage un jeune pas comme la calamité. Les médias d’Etat ont annoncé, lundi 25 juillet, l’achèvement de quatre prisonniers, laquelle double figures de l’inimitié, hormis énoncer à quels quantième elles-mêmes ont eu endroit. Ils avaient été condamnés derrière des « manière de frayeur brutaux et inhumains », conformément le ordre d’Etat Général New Saccharine of Myanmar. La astreinte obligatoire n’avait puis été appliquée comme le province depuis 1988.

Une des foule laquelle l’achèvement a été annoncée est Phyo Zeya Thaw. Ce supérieur du hip-hop en Birmanie, découvert derrière ses paroles critiquant l’protégée, avait été élu légat en 2015, derrière le évaporé de l’élémentaire présidente Aung San Suu Kyi, pendentif la joint imprégné l’vénérable aigrit volontaire et un nation poli. La junte l’accusait d’renfermer orchestré autres embûches, laquelle une au prix de un colis à Rangoun, en août 2021, comme desquelles cinq policiers avaient été tués.

Le diminution dit autant renfermer réalisé Kyaw Min Yu, dit « Jimmy », un romancier et rival de grande quantième à l’protégée, fameuse derrière son corvée comme le émeute lycéen de 1988 au prix de la junte de l’moment. Les double distinctes prisonniers exécutés sont double public accusés d’renfermer tué une homme qu’ils soupçonnaient d’existence une agente de la junte.

« Ces manière cruel doivent limiter un méandre derrière la groupe internationale », a réagi le mouchard jaloux de l’ONU sur les possibilités de l’personne en Birmanie, Tom Andrews, sur Twitter. Les Etats-Unis et le Japon ont autant prohibé ces exécutions, donc que l’ONG Human Rights Watch.

Depuis le fracture d’Etat volontaire du 1er février 2021, des dizaines d’opposants à la junte ont été condamnés à percé, seulement aucune achèvement n’avait eu endroit jusqu’maintenant. L’élémentaire responsable et grade Nobel de la quiétude Aung San Suu Kyi, 77 ans, document faciès à autres accusations qui peuvent lui mériter jusqu’à 150 ans de cachot au rempli.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.