• sam. Sep 24th, 2022

Une soixantaine d’objets d’art en ivoire et en airain pillés au XIXe moment vont convenir restitués au Nigeria

Bycongofra

Août 8, 2022


Œuvres de festin, de la vie coutumière… Mieux de soixante muids pillés au XIXe moment par l’protégée anglo-saxon vont convenir constats au Nigeria, a cordial le collection Horniman de Londres. 

Agence rédigé par

France Télévisions


Discussion Agriculture


Publié


Mis à vasistas

Date de cursus : 1 min.

Soixante-douze objets d’art pillés en 1897 sautoir une cavalcade officier anglo-saxon comme la collective de Benin City vont être restitués au Nigeria, a annoncé dimanche 7 août le collection Horniman de Londres.

Entre ces travaux se trouvent douze étiquettes de archal, connues au-dessous le nom de bronzes du Charitable, ou mieux des objets de festin en ivoire et en archal, des objets de la vie coutumière semblables que des éventails et des paniers, conséquemment qu’une clé « du palace royal ».

Cette restitution répond à une demande formulée en janvier par la Commission nationale des musées et monuments du Nigeria, lequel le administrateur indécis, le Pr Abba Tijani, a salué la authentification de l’entreprise londonien. « Les preuves existaient formidablement claires relativement au accident que ces objets ont été obtenus par la outré, et une visite apparent a vrai à nous repère de vue qu’il vivait à la coup permis et synonyme de couvrir à elles amalgames au Nigeria », a cordial Eve Salomon, présidente des administrateurs du collection.

L’insitution va actuellement chicaner derrière la brevet nigériane du changement vrai de accommodement de amalgames et de la chance que les gens objets puissent survivre en présentant prêtés, envers convenir exposés ou à des fins de recherches ou d’épilogue.

Le Nigeria a négocié la paiement des bronzes de Benin derrière singulières peuplade occidentaux et prévoit de ériger un collection à Benin City, comme le sud de l’Etat d’Edo, envers les y mobiliser. Initialement de l’période, un coq en airain et une minois de césar avaient déjà été constats par le Monarchie-Uni au Nigeria.

Vers sa élément, en brumaire, la France a restitué au Charitable, peuplade adjacent du Nigeria, 26 oeuvres des trésors royaux d’Abomey (sud), pillées en 1892 par les troupes coloniales françaises. 

Couramment au cœur de tractations diplomatiques complexes, la paiement d’œuvres peut s’vérifier rebutant et employer singulières années. La Grèce matraquage conséquemment au Monarchie-Uni depuis des décennies les frises du célèbre temple antique du Parthénon à Athènes. Elles-mêmes sont envers l’moment interminablement exposées au British Museum de Londres. Celui-ci jeune s’est dit tantôt amène à un arrangement derrière la Grèce envers les trancher.

Royaume-Uni : le pays va-t-il rendre les frises du Parthénon à la Grèce ?
France 2





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.