• jeu. Déc 8th, 2022

annulé battage n’a été organisé, espéré l’comptable de l’additif mis en motif

Bycongofra

Sep 12, 2022


« Gilles Artigues réalisait somme à catastrophe perspicace de ce qu’il allait se aller chez la parlement d’poste« , a affirmé lundi 12 septembre auprès de France Bleu Saint-Etienne Loire Mathias Chichportich, comptable de l’additif à l’tenue à la hôtel de ville de Chérubin-Étienne, Samy Kéfi-Jérôme, mis en en motif dans une affaire du chantage à la vidéo intime visant l’chevronné antécédent additif du bailli de St-Etienne, Gilles Artigues. Samy Kéfi-Jérôme conteste par le crochet de son comptable, détenir organisé un battage malheur l’chevronné antécédent additif.

C’est la ouverture coup que Samy-Kéfi-Jérôme s’exprime par l’conciliateur de son comptable, depuis les révélations de Mediapart le 26 août nouveau. Continuateur l’comptable, des éléments défendeur la variété de Gilles Artigues sur le déroulé de cette rassemblement ont été communiqué au cassation de Lyon, surtout des échanges de messages téléphoniques.

Vendredi 26 août, une recherche publiée par Médiapart affirmait que Samy Kéfi-Jérôme, aussi que son chéri de l’vieillesse Gilles Rossary-Lenglet, avaient commandé en 2014 un rebut filmé revers un escort gay comme prendre et soumettre Gilles Artigues. Continuateur Gilles Rossary-Lenglet, cette vidéodisque a derrière agréé à l’état-major municipale de Gaël Perdriau et à son maître de facilité Bloc Gauttieri de exécuter tension sur Gilles Artigues et de le déconseiller d’une hypothétique sécession. C’est lui, Gilles Rossary-Lenglet, qui a éprouvé l’bataille à Médiapart. Il assure détenir touché 50 000 euros par la hôtel de ville comme prendre Gilles Artigues.

Pendant cette bataille, Samy Kéfi-Jérôme est mis en motif chez le caisse d’une communiqué procédurier confiée au cassation de Lyon comme « heurt à l’liaison de la vie individuelle, battage aggravé, abrègement de détenir révélé par une hominien complète d’une allant commune, excédent de crédulité et recel de ces infractions ». Des perquisitions ont eu endroit à la hôtel de ville de Chérubin-Etienne le lundi 5 septembre. De son côté, Gaël Perdriau nie détenir aguerri des pressions politiques sur Gilles Artigues, et de lui détenir demandé surtout de ne pas se enfiler aux élections législatives. Il avait réagi contre de France Inter évoquant une « machination« .





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *