juillet 22, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politics

Agression dans l’Est : les forces vives deplorent la posture « passive » des FARDC et projettent des actions « illimitées »


Face à la crise persistante de l’insécurité dans la partie orientale de la RDC, les coordinations de la société civile du Nord et du Sud-Kivu annoncent des manifestations publiques et illimitées pour exiger le rétablissement de la paix dans cette partie.

Dans une déclaration conjointe faite ce vendredi 10 novembre, ces structures citoyennes dénoncent « la passivité » de l’armée congolaise face aux violences qui sévissent au Nord-Kivu au motif qu’elle observe le cessez-le-feu.

Elles protestent contre cette posture des FARDC devant un ennemi qui foule aux pieds toutes les décisions régionales et internationales et devant les avancées cruelles du M23-RDF allant jusqu’à tirer sur les troupes burundaises de la force de l’EAC et les déloger de leur base de Kitshanga, Mweso et dans le petit Masisi/Kilolirwe.

« Nous regrettons et dénonçons le silence de toutes les parties prenantes devant cet acte d’atteinte à la paix », ont-elles déclaré.

Ces deux coordinations estiment qu’à travers ces hostilités perpétrées par le M23, la RDC devrait tirer des leçons sur le plan militaire, diplomatique et politiques. Ces structures appellent à une mobilisation nationale pour condamner ces violences en interpellant la communauté internationale.

Ainsi, elles ont appelé les jeunes de toutes les provinces du pays et de la diaspora à se mobiliser pour défendre la patrie « par les actes individuels et collectifs contre l’invasion du Rwanda et ses alliés ».

Des affrontements entre les terroristes du M23 et l’armée loyaliste se poursuivent dans le territoire de Masisi et à Nyiragongo près de la ville de Goma.

Azarias Mokonzi



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image