juillet 24, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politique actualité Sport Mondial

EcoNews : « Tshisekedi offre une retraite honorable aux milliers d’agents de l’ex-ONATRA »


Revue de presse kinoise du vendredi 10 novembre 2023.

Le départ à la retraite des milliers d’agents et cadres de la Société commerciale des transports et ports, ex-ONATRA, a retenue l’attention des journaux parus ce vendredi à Kinshasa.

 Il l’a promis, il l’a fait fait remarquer EcoNews dans sa livraison du jour. Cet hebdomadaire rapporte que le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi a assisté personnellement, jeudi dans les installations de l’ex-ONATRA, au départ à la retraite des milliers d’agents et cadres de cette entreprise mythique dont l’histoire se confond pratiquement avec celle de la RDC. Pour honorer ces agents ayant participé au rayonnement de cette entreprise du Portefeuille de l’Etat, note ce tabloïd, le Président a fait le déplacement du siège social de l’ex-ONATRA pour accompagner le départ à leur retraite, mettant à la disposition de l’entreprise une enveloppe de plus de huit (8) millions USD pour leur assurer une vie meilleure dans les prochains jours. Pour cette première phase, indique ce portail, ils sont 1.250 agents à bénéficier de cette reconnaissance de la République. «Nous étions en attente de nos décomptes finaux depuis 2012 », a rappelé l’un des retraités, Valentin Tshibinda, repris dans les colonnes de ce journal. Dans son adresse, fait remarquer EcoNews, le ministre d’Etat en charge du Portefeuille, Adèle Kahinda, a eu des mots justes à l’endroit du Président de la République : «Vous venez d’essuyer les larmes de tous les retraités. C’est une journée exceptionnelle ». À cette même occasion, signale cet hebdomadaire, Claudine Ndusi, ministre de l’Emploi, du Travail et de la Prévoyance sociale, a également remis, en faveur des retraités, un chèque symbolique de deux (2) millions USD au directeur général de la CNSS (Caisse nationale de sécurité sociale).

Selon le Potentiel, ces agents et cadres retraités de l’Ex-ONATRA bénéficient d’une enveloppe de plus de 8.4 millions USD mise à la disposition de leur entreprise. Ce quotidien révèle que Martin Lukusa, directeur général de la SCTP, a, pour sa part, loué le geste paternel du chef de l’État qui a effectué personnellement une descente dans les installations de cette entreprise. Au bout du compte, souligne ce tabloïd, le porte-parole des retraités a plaidé auprès de l’État congolais pour l’aboutissement de ce processus jusqu’à l’épuisement total de ce dossier qui concerne un total de 3239 pensionnés listés. Ce portail précise que le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi lui-meme a officié cette cérémonie, laquelle a eu lieu au bâtiment administratif de cet établisse[1]ment public se trouvant sur le boulevard du 30 Juin.

Congo Nouveau reste sur la même voie. Cet hebdomadaire cite le représentant des retraités, Tshibinda Valentin, qui après avoir remercié Dieu pour la bonne volonté placée en la personne du président Tshisekedi à qui il demande trois choses pour la relance de cette entreprise du portefeuille de l’Etat. Premièrement, signale ce portail, il demande le paiement par l’Etat congolais de la créance de l’ONATRA de l’ordre de 207 millions USD, l’accompagnement de la direction générale pour le travail de réhabilitation des matériels d’exploitation et infrastructures et la protection de la société contre tout bradage de ses intérêts et de ceux de son personnel. « Nous avons travaillé pendant plus de 30 ans dans cette entreprise. Nous voulons que les générations futures de cette entreprise puissent également jouir des fruits que nous avons laissé par notre dur labeur. Au fond du coeur, nous vous transmettons toute la gratitude des veuves, orphelins et pensionnés qui sont payés aujourd’hui avec espoir que les autres seront désintéressés dans le plus bref délai afin que tous puissent tous bénéficier du fruit de notre travail. Nous serons encore honorés de vous voir revenir terminer ce que vous avez commencé aujourd’hui”, indique Tshibinda Valentin, repris dans les colonnes de ce journal.

Doute dans la tenue des élections de décembre

Sur un autre chapitre, Forum des As cite des partis et regroupements politiques qui doutent encore de la tenue des élections à quelques jours du lancement de la campagne électorale. À voir ce qui se passe exactement sur le terrain dans certains partis et regroupements politiques, surtout ceux de l’Union sacrée pour la nation (USN), ce quotidien est tenté de croire que les élections ne se tiendront pas le 20 décembre prochain. Selon ce tabloïd, on ne retrouve, dans nombre d’entre eux, la moindre effervescence : pas de réunion avec les candidats pour les motiver et arrêter des stratégies concrètes. Pas de formation des témoins. Pas de remise d’insignes de visibilité pour la mobilisation des militants. Jusque-là, c’est chacun pour soi, Dieu pour tous, note ce portail. Ce journal estime que ce décor est suicidaire, surtout pour ceux qui dirigent le pays et doivent rendre compte à la population, est suicidaire. On comprendrait pareille attitude s’il s’agissait des partis et regroupements politiques de l’opposition, ajoute Forum des As. Pouvons-nous interpréter cela comme signe de la non tenue des élections le 20 décembre 2023, comme la laisse entendre une certaine opinion ? Pour ceux qui émettent des doutes sur la date susmentionnée, ils en veulent pour preuve la courte durée de temps qui reste pour le transport des matériels de Séoul (Corée du Sud), conclut ce quotidien.

 



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image