Politics

Élections de 2023: Lamuka exige la publication du nombre d’enrôlés par centre et par province pour les 20 premiers jours


La Coopération des Opérations Électorales de Lamuka (COEL) dit avoir dispatché les membres de sa coalition pour suivre et évaluer l’effectivité et l’efficacité des activités d’enrôlement sur le terrain afin de donner à mi-parcours de l’opération, l’économie de leurs observations.

D’après Lamuka, les différents rapports qu’ils ont reçus, corroborés par d’autres structures, tant à Kinshasa que dans les 9 autres provinces de la première aire opérationnelle, confirment que le lancement des opérations d’enrôlement a été « chaotique et désastreux ».

Selon ces différents rapports en possession de Lamuka, plusieurs anomalies et insuffisances ont été relevées, lesquelles démontrent le manque de préparation réelle et l’amateurisme caractérisé dans le processus d’organisation des élections.

« Plusieurs centres n’ont pas ouvert le 24 décembre 2022, date du début de cette opération, et beaucoup d’autres ne le sont toujours pas à la date d’aujourd’hui, surtout dans les milieux ruraux. Les observateurs disent que 50% des centres repris sur la liste de la CENI ne sont pas opérationnels et d’autres n’existent même pas ; les agents commis aux opérations d’enrölement sont généralement incompétents et peinent à utiliser les machines mises à leur disposition; les machines ne sont pas performantes. Plus de 30% de ces machines sont en panne et les techniciens de la CENI n’arrivent pas à les réparer ; les opérations d’enrôlement sont très lentes. Le nombre d’enrôlés par kit est de loin inférieur aux estimations de la CENI », a noté la Coordination des Opérations Électorales de Lamuka.

À ce sujet, s’ajoute, selon Lamuka, la corruption qui a élu domicile dans les centres d’enrôlement.

« On observe le monnayage des places et des attestations de pertes des pièces; ce qui décourage les citoyens et vide le processus de son intégrité; la qualité de la carte d’électeurs laisse à désirer; l’existence de centres d’enrôlement dans les maisons des particuliers », a-t-il indiqué.

Au regard du constat « désastreux » relevé, la coordination des opérations électorales de Lamuka demande à la CENI de publier le nombre d’enrôlés par centre d’enrôlement et par province pour les 20 premiers jours; de dénoncer la société Miru Systems qui a livré les kits inadaptés; de mettre à la disposition des congolais le cahier des charges repris dans l’appel d’offres pour s’assurer si les kits livrés correspondent aux spécifications de la CENI.

Christian Okende



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image