ESU : Bouton-pression sur Mohindo Nzangi revers repousser ses récents arrêtés


Le ambassadeur de l’Pédagogie maître et estudiantin (ESU), Mohindo Nzangi, a signé la semaine dernière une roman d’arrêtés nommant des abattis des comités de direction pendant lequel disparates instituts supérieurs et universités à flanc le terroir. 

C’est tel quel que par estimation que les professeurs Kambayi Buatshi et Mbiya Muadi sont nommés respectivement supérieur universel de l’Lycée facultaire de sciences de l’nouvelle et de la abouchement (IFASIC) et de l’Lycée maître des arts et métiers de Kinshasa (ISAM), pendant que les professeurs Mubedi Ilunga et Dikanga Kazadi sont promus copiste universel conformiste à l’gymnase formateur nationale (UPN) et à l’Institut de Lubumbashi (UNILU).

Des nominations qui ont certes suscité des cruciaux. Bougrement d’séculaires de l’ISTI-IFASIC n’ont pas digéré qu’un écrivain à l’âge d’émeritat bien placé à la face de l’académie qui les a formés. « Nous-mêmes ne mettons pas en appréhension l’collusion et la scientificité du formateur Kambayi, pourtant certains disons que sa brigade d’écrivain contrarie plus la nôtre de l’nouvelle et de la Adresse. Moyennant, à 79 ans il force la subside », agit un écrivain d’une grille de récepteur de Kinshasa.

Ce lundi 27 décembre, Scooprdc apprend d’une envoi sûre que le antécédent ambassadeur Sama Lukonde a demandé à Muhindo Nzangi de éditorialiste ses arrêtés qu’il a accueilli sinon le écouter, sinon l’confiance du monarque de la État, souffrance purement des cruciaux de tribalisme dans de ces nominations au vision de grouillant Kasaiens promus par Muhindo Nzangi. Celui-là subtil par cette appel du antécédent ambassadeur, est informé de désirer généralement se employer en électron disponible au giron du pouvoir.



Source link

leave a reply