Politique actualité Sport Mondial

Félix Tshisekedi sur les opposants : «ce sont des gens qui ne sont sûrement pas prêts à aller aux élections»


Félix Tshisekedi, au milieu de Martin Fayulu, son opposant farouche, et de Noël Tshiani, tous candidats président de la République, lundi 13 novembre 2023, lors du cadre de concertation avec la CENI, à Kinshasa. Photo/ Présidence RDC.

Candidat à sa propre succession, Félix Tshisekedi a donné ce qu’on peut aller sa dernière interview, jeudi 16 novembre, à la Radio France Internationale(RFI) et à France 24, 3 jours après son discours sur l’état de la nation, mardi dernier au parlement.

Interrogé sur plusieurs questions sur les élections du 20 décembre, dont celle sur le non affichage des listes des électeurs, sujet qui préoccupe l’opposition, Félix Tshisekedi, dit ne pas comprendre exactement la revendication des opposants, qui ne sont, pour lui, prêts à en découdre.

« Dans quel but inventerait-on des électeurs fictifs ?. Je ne comprends pas très bien quelle est la revendication de l’opposition. Pour moi, c’est un débat d’opposants, des gens qui ne sont sûrement pas prêts à aller aux élections, parce qu’à plusieurs reprises ils ont demandé le report des élections, ils ont demandé un dialogue alors qu’il n’y a pas de crise politique que je sache, dans le pays. Je ne comprends pas très bien quelle est la revendication dans ce sens de l’opposition », a déclaré Félix Tshisekedi.

D’un ton fade, Félix Tshisekedi a confirmé que les élections n’auront pas lieu à Rutshuru et Masisi, deux localités en proie à l’insécurité et sous le joug des rebelles du M23 RDF, soutenus par le Rwanda. Mais le chef de l’État sortant a rassuré des efforts du gouvernement pour rétablir la sécurité dans ces coins du pays et faire revenir les déplacés dans leurs milieux de vie.

Sans mettre des gants, le candidat de l’Union sacrée pour la présidentielle s’en est pris vertement à son challenger, Moïse Katumbi, remettant en question son bilan, 9 ans durant, sur la tête de la province de Grand Katanga, «où il n’a même pas pensé à construire un aéroport international dans la capitale mondiale du Cobalt» (Kolwezi).

Samyr LUKOMBO



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image