Politics Wedding

Guerre à l’Est de la RDC : « Si notre armée n’arrive pas à imposer la paix, ce n’est pas à cause de l’embargo. C’est à cause de manque de vision au sommet de l’État », Prince Epenge


Prince Epenge

Dans une déclaration faite ce vendredi 20 janvier, le communicateur de la plateforme politique Lamuka et président du parti politique l’Action pour la Démocratie et le Développement du Congo (ADDCongo), Prince Epenge, a indiqué que si la République Démocratique du Congo n’arrive pas à gagner la guerre, ce n’est pas à cause de l’embargo qui a été imposé par le Conseil de sécurité des Nations Unies.

Pour lui, c’est plutôt le manque de vision sécuritaire caractérisé par le nouveau régime sous le leadership du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi.

« Si notre armée n’arrive pas à imposer la paix, ce n’est pas à cause de l’embargo. C’est à cause de manque de vision au sommet de l’État. Mais, quand Mamadou Ndala et le Général Bahuma faisaient les prouesses, faisaient reculer les rwandais jusqu’à leurs frontières, nous étions toujours sous embargo. Et pourtant le héros de la jeunesse congolaise, Mamadou Ndala, avait fait des prouesses, avait fait des miracles sous embargo », a déclaré Prince Epenge, sur Top Congo FM en indiquant qu’ « il faut qu’on quitte cette hypocrisie politique, c’est un manque de stratégies politiques et de vision sécuritaire.

Cependant, le Président de l’ADDCongo la plateforme Lamuka sous le leadership du Président Martin Fayulu Madidi, avait proposé des reformes au sein de l’ensemble de l’appareil sécuritaire du Pays.

« Lamuka et le Président Martin Fayulu nous avons exigé qu’il y ait des reformes profondes de l’appareil sécuritaire. Par là, nous attendons la reforme de l’armée, de l’ANR, de tous les services d’intelligence pour rendre l’armée congolaise plus efficace », a rappelé ce communicateur de Lamuka.

Prince Epenge signale que tant que les reformes ne sont pas opérées, les Forces armées de la République Démocratique du Congo, ne gagneront pas les batailles.

« Quatre ans après, M. Tshilombo n’a opéré aucune reforme. Dites-moi, par quelle magie voulez-vous que l’armée gagne en puissance ? », s’est-il interrogé.

Reppelons que certains de territoires de l’Est de la RDC sont toujours sous l’occupation de mouvement rebelle M23, nonobstant le délai accordé depuis le 15 janvier par le mini-sommet de Luanda, de quitter le territoire congolais.

Kivin Arsène Bile



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image