Politics Wedding

Lenteur de l’opération d’enrôlement : pour l’Ensemble de Moïse Katumbi, Denis Kadima sera responsable du chaos électoral qui se prépare


L’Ensemble pour la République, parti politique cher à Moïse Katumbi, reste pessimiste sur l’organisation des élections dans le délai constitutionnel au regard des carences et de l’opacité du processus d’enrôlement en cours dans la première aire géographique.

À l’issue d’une réunion présidée par Moïse Katumbi, l’Ensemble pour la République qui se range désormais du côté de l’opposition, fustige les lenteurs d’enrôlement des électeurs, et voit là l’exécution d’un agenda caché, dont il tient Denis Kadima responsable.

Par ailleurs, le parti de l’ancien gouverneur du Katanga dit non au glissement.

« L’Ensemble pour la République met en garde le gouvernement à qui incombe l’obligation constitutionnelle de respecter ces délais contre toute manœuvre visant à escamoter des électeurs par un processus d’enrôlement intentionnellement chaotique. L’Ensemble pour la République dit non au glissement ! », peut-on lire dans un communiqué dont une copie est parvenue à notre rédaction.

Depuis le début d’enrôlement, le 24 décembre 2022, les Congolais décrient la piètre qualité des outils utilisés dans les différents centres, ce qui torpille le processus d’enrôlement dans la première aire opérationnelle, alors qu’il en est à 4 jours de son terme, soit le 23 janvier prochain.

Samyr LUKOMBO



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image