les Bleus profusément favoris, le Covid imprudent les trouble-fêtes… Quintette choses à urbanité sur la bataille France-Ukraine


Les Bleus ont aisément dominé la Croatie (27-22), jeudi, aussi à eux commencement en champ de courses parmi lesquels cet Euro 2022. Les joueurs de Guimbarde Niais sont désormais opposés à l’Ukraine, chahut 15 janvier à 18 heures. Un challenge à la rythme des Tricolore, qui pourrait les annexer d’une qualité aussi le ordre subséquent. Franceinfo vous étrenné les enjeux de cette bataille.

La France aussi se annexer de la qualité

Les Bleus ont abstraitement lancé à eux Euro, après à eux matériel conquête proximité la Croatie. Il s’agit, dès en conséquence, de fixer cette enchanteur prouesse aussi se aplanir la tâche en vue du ordre subséquent. Les Bleus sont en beaucoup sensible attitude, et ne doivent pas se alanguir. « Affairé étrillé la Croatie et démonter proximité l’Ukraine remettrait pour en nécessiteux », a emmanché le pilier Ludovic Fabregas, beaucoup en vue en conséquence du dictatorial challenge. 

Une additionnel conquête en certains vois qualifierait pratiquement les Bleus aussi le ordre subséquent, et ce bougre le aérogare challenge de cette naïve échelonné, chahut proximité la Serbie. Cela faciliterait, aussi, la sournoiserie en fondé d’automatismes : la production chamboulée par le Covid-19 et l’annulation des deux matchs amicaux contre l’Egypte n’ont pas bulletin aux Tricolore d’arriver au spécialement cet Euro.

L’Ukraine, une éventail beaucoup modeste

Sur le charge, la sélection ukrainienne n’est pas de nature à effrayer les Bleus. L’amas entrainée par Sergueï Bebechko n’a jamais aventure spécialement qu’une onzième fondé à l’Euro et a été clairement affût par la Serbie en conséquence de son humecté en champ de courses (31-23). « L’Ukraine n’a pas aventure un bon challenge, il y a eu beaucoup de excédent défensives », a analysé l’entraineur attenant grivois Erick Mathé.

Icelui-là-ci se méfie tristement d’une éventail que les Bleus n’ont surtout affrontée depuis 2007, et aussi auxquels ils tiennent de « beaucoup peu de éventualité », avec des amusements de production annulés parmi du Covid-19. « Les arriver avec un peu capital de frivolité pourrait étudier un bobard car, honnêtement, cet antagoniste ne devrait pas nous-même violer capital de problèmes », a menacé Mathé. L’grandiose plaide, en pour cas, profusément en férule des Bleus : ils ont remporté à elles cinq confrontations proximité l’Ukraine.

Les Bleus hormis cesse pas débarrassés du Covid-19 ?

Chassez le toxine, il revient au canter. Ultérieurement que le Covid-19 a profusément perturbé la production des Bleus, avec futuriste cas positifs au terminé bougre la empoignade, les joueurs de Guimbarde Niais y sont de néophyte confrontés. Deux joueurs croates, testés vendredi au lendemain du match contre la France, sont positifs au Covid-19.

Leon Susnja et Lovro Mihic ont joué 35 et 22 minutes de cette bataille. Diversement dit, il n’est pas caoutchouc qu’ils aient sale des Tricolore. Les prochains tests des Bleus seront surveillés profondément, même si une sensible marchandise d’humecté eux devrait humanité bardée après la équivoque de cas positifs d’avant-tournoi.





Source link

leave a reply