Politics

Lubumbashi: Le numérique dans l’autonomisation et la participation citoyenne des femmes au centre d’une conférence


Partant du constat que « plus de 35 millions de Congolais ont accès à Internet, et prennent de plus en plus part aux débats et amplifient leur parole», et que paradoxalement «les femmes restent encore moins présentes dans la communication digitale ou numérique», la plateforme de Blogueurs congolais HABARI RDC, a organisé ce mercredi 18 janvier 2023, une conférence-débat autour de cette épineuse question.

« La place du numérique dans l’autonomisation et la participation citoyenne des femmes à Lubumbashi», c’est sous ce thème qu’a gravité cette conférence qui a mobilisé les participantes venues des horizons divers.

Abordant l’état de lieu de la participation citoyenne des femmes en RDC, Denise Maheho journaliste et militante des droits humains, a de prime abord circonscrit le contexte.

« Chaque fois qu’on parle de la participation citoyenne, les gens croient qu’on parle de la participation politique. Alors que la participation citoyenne, elle est plus large. C’est dans tous les domaines de la vie. C’est que, des citoyens prennent des initiatives pour mener des actions afin d’amener les gouvernants à améliorer les services que le pouvoir public propose à la société. Parce que généralement, nous constatons qu’il y a des choses parfois qui ne bougent pas. On est dans l’attentisme, on est dans les plaintes, on agit pas. Dans la participation citoyenne, on veut amener les citoyens à agir, à poser des actions, à interpeller les gouvernants pour qu’ils puissent engager des discussions avec la communauté, mais aussi les pousser à pouvoir améliorer tant les programmes qu’ils mettent en place, mais aussi les services qu’ils proposent à la communauté», a expliqué Denise Maheho.

Pour cette oratrice, l’occasion était aussi indiquée de faire la sensibilisation sur le digital. « On constate qu’elles s’expriment très peu sur toutes les questions de la vie, pas seulement les questions politiques. Hors, nous avons aujourd’hui les outils numériques qui nous donnent la possibilité de pouvoir nous exprimer, et donc, cette conférence était l’occasion de sensibiliser la femme à pouvoir utiliser de façon efficace et efficiente les outils numériques pour pouvoir donner leurs points de vue, pour pouvoir s’exprimer, pour pouvoir participer au débat. C’est aussi ça la participation citoyenne», a-t-elle précisé.

Concernant l’utilité du numérique, Didier Makal membre de HABARI RDC, a soutenu qu’il constitue un véritable potentiel, non encore mis à profit, sur l’implication des femmes en termes de participation politique ou civique, ou encore en ce qui concerne l’amplification de leurs voix et actions.

Pour ce Blogueur, les habitudes ou traditions font aussi que les femmes restent longtemps tenues à l’écart aux débats d’intérêt public, surtout en politique ou le business, alors que plus de 60% de l’économie sont entre leurs mains.

Aussi, il a relevé que par l’usage d’outils digitaux, les femmes peuvent améliorer leurs actions et leur visibilité à l’échelle locale, nationale ou internationale.

Il sied de noter qu’à travers cette conférence-débat, Habari RDC en partenariat avec le Fonds des Nations-Unies pour la Démocratie (FNUD), a ainsi sensibilisé les femmes leaders et défenseurs des droits des femmes, autant que les dirigeants politiques et de l’administration publique, sur l’importance d’une implication plus accrue pour l’inclusion numérique.

Junior Ngandu



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image