juillet 22, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politics

Nord-Kivu: le M23 instaure le couvre-feu et collecte les taxes à la place de l’État congolais


La guerre d’occupation menée par le Rwanda par le biais des terroristes du M23 contre la République démocratique du Congo, ne cesse d’enregistrer des confusions administratives dans certaines entités de la province du Nord-Kivu.

Depuis plus d’une année, les entités sous contrôle du M23 connaissent des mesures et décisions autres que celles de Kinshasa. D’emblée, cela crée, sans doute, une administration parallèle.

La souveraineté de l’État mise à l’épreuve

D’aucuns estiment que face à la crise actuelle à laquelle le pays fait face, il est facilement logique de parler de la République démocratique du Congo, étant donné «qu’une partie d’elle, est entièrement soumise à une autre administration issue d’une rébellion appuyée par le Rwanda».

Le M23 qui occupe les pans des territoires de Rutshuru, Nyiragongo et d’autres, fait voir de toutes les couleurs aux populations de ce coin du pays à « l’absence de l’autorité de l’État ».

Selon certaines sources dans la zone, le M23 fait payer les taxes à la population et se livre à l’exploitation illicite des minerais dans la zone.

Dans un communiqué officiel publié récemment, les activités publiques et la circulation des personnes s’arrêtent à 21 heures. Un couvre-feu allant de 5h30 à 21 heures a été instauré par ce groupe des terroristes.

Au-delà de cette heure, nul n’est autorisé à se promener sauf les terroristes et leurs alliés. Toute personne arrêtée lors de ce qu’ils appellent « patrouille » est passée à tabac. Les engins roulant tels que les motos et les véhicules sont autorisés à circuler de 5h30 à 18 heures.

Depuis la résurgence des violences des terroristes du M23, la République démocratique du Congo est en difficulté d’assurer correctement sa souveraineté.

Azarias Mokonzi



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image