juillet 21, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politics

Nord-Kivu : Plus de 200 000 déplacés des sites près de Goma exposés aux maladies hydriques (MSF)


Plus de 200 000 déplacés sur des anciens ou nouveaux sites près de Goma vivent dans des conditions critiques les exposant aux maladies hydriques comme le choléra, a alerté, mercredi 28 février, l’Organisation des Médecins sans frontières/RDC qui appelle à une mobilisation urgente.

À en croire Johan Brieussel, chef de mission adjoint de Médecins sans frontières (MSF/Hollande), la majorité de ces déplacés qui ont quitté la cité de Saké, bastion des affrontements armées, a trouvé un abri dans les camps autour de Goma.

« plus de 200.000 personnes (chiffre de l’OIM), ont été forcées de quitter la cité de Sake, bastion des derniers affrontements, et venir vivre dans des camps autour de Goma où les anciens déplacés vivaient déjà dans des conditions inhumaines » a-t-il fait savoir.

Les équipes de MSF Hollande, Belgique et France, ont fait également remarquer que les besoins prioritaires pour ces milliers de nouvelles personnes déplacées sont notamment les abris, l’eau potable, les latrines et la nourriture.

« Je tiens ici à marteler sur la problématique d’eau potable qui est aujourd’hui inadaptée au nombre des déplacés dans les sites et l’insalubrité, principales causes de l’épidémie de choléra dans le site, qui, si elle n’est pas maîtrisée à temps pourra aussi toucher toute la ville de Goma», a alerté le chef d mission adjoint MSF, cité par ACP.

Profitant de cette occasion, ce dernier a jeté des fleurs sur la collaboration entre le MSF et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) qui, selon lui, a permis de prendre en charge tous les blessés de guerre avant d’alerter sur l’insécurité grandissante dans les camps des déplacés.

Samuel Nakweti



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image