juillet 21, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politics

Persistance de l’insécurité dans l’Est: Claudel Lubaya dénonce le tâtonnement et la politique des essais erreurs de Tshisekedi


72 heures après l’annonce du déploiement des troupes de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC), une énième sur le territoire congolais pour appuyer les forces armées congolaises face à la résurgence des groupes armés dans l’Est du pays, après « le désaccord » avec la force de l’EAC, la politique sécuritaire du Président Félix Tshisekedi est mise à rude épreuve et continue de susciter diverses critiques.

Dans une déclaration faite le 10 mai, le député Claudel Lubaya n’a pas raté le coche pour blâmer la politique en matière de défense, sécurité et la diplomatie, vantée par le régime Tshisekedi. Il a estimé que les stratégies du pouvoir place la RDC en position de faiblesse face à ses agresseurs.

« L’ambiguïté persistante, mieux l’absence indéniable d’une ligne stratégique claire et d’objectifs politiques précis en matière de défense, sécurité et diplomatie porte gravement atteinte à la souveraineté de notre État, constamment obligé de ramper et de justifier à voix haute, ses tâtonnements pour trouver le bon samaritain qui assurera par sous-traitance, la défense de l’intégrité de notre territoire », a argué l’élu de Kananga.

Dans sa réflexion, Claudel Lubaya affirme que « les feuilletons accords cachés avec Rwanda meilleur ami et allié inconditionnel, accords cachés avec l’Ouganda, la proclamation de l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord- Kivu, la mutualisation des forces FARDC-UPDF, l’Adhésion superflue à l’EAC, le déploiement avec fracas de la force régionale avec mandat vague, Accords de Luanda, pourparlers de Nairobi 1,2,3, pourparlers de Bujumbura 1,2,3, retour à la SADC, retraite éventuel force régionale » sont l’illustration de « l’échec politique et stratégique » des choix qu’il a qualifié d’aussi bien « hasardeux que contradictoires les uns les autres ».

De plus, fustige ce député national, ces tâtonnements ont été vendus à tour de bras comme des prouesses d’une diplomatie dite agissante aux limites inqualifiables et aux conséquences dévastatrices pour le pays.

« Naturellement nuisibles au pays, ces essais erreurs intempestifs et sans résultat probant, placent le Président de la République dans l’obligation de remettre en question toute son approche de gouvernance dont les failles maintes fois dénoncées contribuent à l’affaissement du pays. Lui seul en porte la responsabilité sur pied des dispositions de l’article 74 de la Constitution », a conclu Claudel Lubaya.

En froid avec la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC), le Président de la RDC Félix Tshisekedi a annoncé lors d’une conférence de presse à Gaborone que la force militaire de cette organisation sous-régionale pourrait quitter le territoire congolais d’ici le mois juin prochain.

Félix Tshisekedi reproche à la force régionale de l’EAC de cohabiter avec les terroristes du M23 dans certaines localités, en plus de son bilan mitigé depuis son déploiement dans le Nord-Kivu.

Carmel NDEO



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image