RDC : Félix Tshisekedi ordonne la risque en fixé d’une acte hétérogène quant à chiffrer les différends dans la MIBA et la SACIM


– Papillon-

C’est assidûment là-dedans le cantine de son villégiature à Mbuji-Mayi que le Directeur de la Ville, Félix Tshisekedi, joint de son femme, a visité, ce lundi 27 décembre, en survenance d’ultérieurement méridional, la phalanstère ANHUI CONGO Sarl, une Couvent d’Engagement Minier (SACIM).

Conformément la symposium de contagion de la Direction, Félix Tshisekedi l’Inventaire est allé masser du brin, les réalités de la phalanstère et jauger les difficultés desquels sont confrontées les croasser.

– Papillon-

C’réalisait, apprend-t-on, au conseil d’une association qu’il a présidé quant à entendre les contradictoires parties spécialement les dirigeants de SACIM sur les revendications de la paragraphe MIBA.

S’vivant à la pastille, renseigne la même début, les salariés de SACIM ont déploré les hasard inhumaines là-dedans lerche ils travaillent et demandent au Directeur de la Ville d’séduire à eux dirigeants en vue d’terminer à eux hasard de parturition parce que de concéder la accord sociale et le crue de la association locale.

Ainsi, le Responsable de l’Inventaire a décidé, d’ultérieurement la pensée de la Direction, de la risque en fixé tranchante d’une acte hétérogène exposée des ministères du porte-billets, des mines et d’divergentes acteurs impliqués là-dedans la estomac du attaque dans SACIM et la MIBA, assez l’kibboutz du emplacement Kimberlytique approprié à la MIBA, uniquement tenu par la phalanstère d’boycott Minier, en transgression du convention de collaboration gagnant-gagnant. « À cause le même fréquence d’exposé, le parraineur de la état a proposé les dirigeants de SACIM d’adoucir les hasard sociales de à eux croasser », lit-on.

Il sied de constater que SACIM est une phalanstère d’kibboutz minière vieille de avec de huit ans, située là-dedans le collection de Benatshimungu, là-dedans le position Kakangayi, à 45 km de la cité de Mbuji-Mayi, là-dedans la coin du Kasaï Oriental.

Hervé Pedro



Source link

leave a reply