Politics

RDC: Kamerhe annonce une réunion pour résorber les revendications des transporteurs de camions remorques


La Commission tripartite composée du gouvernement, Patronat et Syndicat des routiers de la RDC prévoit de traiter de manière plus détaillée, chacune des revendications des chauffeurs de camions poids lourds au sujet de la limitation de l’horaire de livraison des camions poids lourds dans la ville de Kinshasa.

Le ministre de l’Economie, Vital Kamerhe a procédé à la présentation du rapport sur des échanges engagés, depuis septembre 2023, avec la corporation des transporteurs routiers, au cours de la cent dix-huitième réunion du Conseil des ministres.

« Les discussions conjointement menées avec le ministre des Transports, Voies de Communication et de Désenclavement ont permis au gouvernement d’identifier les mesures urgentes susceptibles de résoudre durablement les préoccupations des routiers. Cette situation avait entraîné une perturbation des produits de première nécessité sur le marché. Il était question de trouver des solutions durables à toutes les préoccupations des travailleurs sur le tronçon routier numéro 1 », note le rapport de Vital Kamerhe.

Il a été également convenu dans le cadre de la résolution du problème de circulation des longs véhicules, qu’un processus d’identification de toutes les sociétés et des établissements œuvrant dans le secteur soit mené. Ce recensement concerne aussi tous les chauffeurs poids lourds .

« On a eu à échanger sur la réactivation de la Commission timbre routier, en vue de l’identification permanente des opérateurs du secteur ; ainsi que la mise en place du comité de suivi constitué de trois parties prenantes. Les camions poids lourds étaient frappés d’interdiction de circuler en dehors de 22 heures à l’entrée de Kinshasa à Mitendi et à Mpozo à l’entrée de Matadi. il a été décidé la levée de toutes les barrières régulant l’entrée des poids lourds dans les différentes villes sur la nationale N1 dont le transport Kinshasa-Matadi », avait souligné le président de l’intersyndicale professionnelle des chauffeurs poids lourds de du Congo, André Tshikoji.

La grève des chauffeurs poids lourds était un manque à gagner pour le trésor public en ce qu’il perçoit comme taxe de péage sur cet axe routier. Ces professionnels du transport routier reprochaient au système mis en place de ne pas leur permettre de gagner du temps dans leurs courses. La date de la tenue de cette réunion de haut niveau pour la semaine prochaine n’a pas été révélée.

Persi M



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image