Politics

RDC: la Cour des comptes confirme l’ouverture d’une enquête sur le détournement des fonds alloués aux travaux de construction des universités


Saisi par voie de dénonciation, le procureur général près la Cour des comptes, Salomon Tudieshe a confirmé l’ouverture d’un dossier d’information en vue de mener des investigations sur les allégations d’un présumé détournement des fonds alloués aux travaux de construction et de réhabilitation de l’Université officielle de Mbuji-Mayi, de l’Université de Kananga, de l’Université de Bunia, de l’Université pédagogique nationale et de l’institut du bâtiment et travaux publics de Kinshasa.

« Une réquisition aux fins de transmission des éléments de ce dossier de marchés publics a été prise et adressée au ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire », a annoncé Salomon Tudieshe, procureur général près la Cour des comptes qui a également indiqué que d’autres réquisitions seront adressées aux services de l’Etat qui sont intervenus dans la procédure de passation de ces marchés publics.

Alors que l’ouverture de cette enquête est basée sur la dénonciation évoquant un détournement des deniers publics, le procureur a indiqué qu’au niveau du Parquet général près la Cour des comptes, cette qualification doit être établie par une décision de justice.

Cependant, a-t-il dit; « pour l’heure, nous sommes au stade de l’enquête et cette enquête doit revêtir un caractère secret ». Toutefois, il a rassuré qu’en dépit du caractère secret de l’enquête, le Parquet général, lui-même et ses collègues, tiendront la presse pleinement informés de l’instruction et de la suite du dossier.

Un tollé autour de la destination des fonds alloués à la construction et/ou à la réhabilitation des institutions d’enseignement précitées, a éclaté après la visite, fin décembre dernier, du Chef de l’Etat sur le chantier de l’Université officielle de Mbuji-Mayi (Kasaï Oriental), toujours au stade des fondations, 9 mois après le lancement de travaux. Certaines sources évoquent le détournement de près de 40 millions de dollars américains.

De son côté, le ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire Muhindo Nzangi a réfuté ses allégations indiquant que les travaux de construction de cette université coûte 17 millions de dollars et non 42 millions et sont préfinancés par l’entreprise qui a gagné le marché.

Pour appuyer son argumentaire, le patron de l’ESU a fait savoir que l’entreprise préfinance les travaux, soumet des factures qui sont en suite validées avant de procéder au paiement. Selon ses propos, jusque-là la gouvernement congolais n’a déboursé que 18% du coût totat, lequel représente parfaitement les travaux qui ont été faits.

POLITICO.CD a dans un article publié jeudi 05 janvier révélé en exclusivité le contenu un Procès-verbal d’Attribution provisoire de la Commission de Passation des Marchés du 17 mars 2022 portant sur l’offre économiquement la plus avantageuse signé par le ministre lui-même.

Contrairement au propos du ministre, ce document indique que le coût de ces travaux s’élèverait plutôt à 48 millions de dollars américains pour l’Université Officielle de Mbuji-Mayi et de l’Université de Kananga.

Les travaux de l’Université de Mbuji Mayi concerne la construction des auditoires, les homes, l’électricité et 35 000 mètres carré en termes de terrain.

Carmel NDEO





Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image