juillet 21, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politics

RDC :« le départ de la Monusco dans ces incertitudes politiques et sécuritaires sonnera comme un coup d’accélérateur du chaos programmé » (C Nangaa)


Dans une lettre ouverte adressée au Conseil de sécurité de l’ONU dont la copie est parvenue ce lundi 18 septembre à POLITICO.CD, Corneille Nangaa s’est opposé au départ de la Mission onusienne en République démocratique du Congo.

D’après l’ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) devenu opposant, « le départ de la Monusco dans ces incertitudes politiques et sécuritaires sonnera comme un coup d’accélérateur du chaos programmé».

« La flambée des crimes d’Etat sur les populations civiles sans défense, est la principale motivation de cette correspondance ouverte aux membres du Conseil de sécurité des Nations unies », a pesté Corneille Nangaa.

Poursuivant, Nangaa a également appelé la communauté internationale à un sauvetage urgent du processus démocratique et sécuritaire en faveur de la RDC.

« Appelons les dirigeants du monde à un sauvetage immédiat du processus démocratique et sécuritaire en République Démocratique du Congo et à ne pas prêter oreille à l’embarras du Président Tshisekedi face à la MONUSCO devenue un témoin gênant et encombrant », peut-on lire dans sa correspondance.

L’ancien président CENI a quitté la RDC pour s’exiler au Ghana se disant « menacé » par le régime au pouvoir. Il dit aussi être dans le viseur du pouvoir pour avoir évoqué, disait-il, la présence de FDLR à Kinshasa et Lubumbashi.

Ce proche de l’ancien président Joseph Kabila Kabange avait dirigé la Céni lors de l’élection présidentielle contestée de fin 2018, à l’issue de laquelle Félix Tshisekedi a été déclaré vainqueur. Il avait affiché sa volonté de se présenter à la prochaine présidentielle, prévue le 20 décembre avant de s’exiler volontairement.

Samuel Nakweti



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image