Politics

RDC : le PABEA-COBALT vise l’insertion sociale de 14.850 enfants sortis des sites miniers artisanaux dans le Haut-Katanga et Lualaba


La première session ordinaire annuelle du comité de pilotage du projet d’appui au bien-être-alternatif des enfants et jeunes impliqués dans les chaines d‘approvisionnement du Cobalt (PABEA-COBALT) s’est tenue le mercredi 11 janvier, dans la salle Roméo Golf à Kinshasa.

Dirigés par le ministre des Affaires sociales et président du comité de pilotage du PABEA-COBALT, Modeste Mutinga Mutuishayi, ces travaux avaient pour points à l’ordre : la validation du Plan de Travail et Budget Annuel (PTBA) 2023, la présentation de l’état d’avancement du projet et des résultats atteints au 31 décembre 2022, la présentation des rapports des sessions ordinaires des comités provinciaux de suivi (Haut Katanga et Lualaba) ainsi que les orientations des missions de Revue à mi-parcours et de supervision de la Banque africaine de développement (BAD).

https://mines.cd/rdc-un-programme-vise-linsertion-sociale-de-14-850-enfants-sortis-des-sites-miniers-artisanaux-dans-le-haut-katanga-et-lualaba/

Visant initialement l’insertion sociale, avec prise en charge scolaire, psychologique, nutritionnelle et état civil, d’un total de 14.850 enfants sortis des sites miniers artisanaux de cobalt et une reconversion de 6.250 parents tous jeunes, dans l’agrobusiness, à travers la création de 1.250 coopératives agricoles dans les deux provinces bénéficiaires qui sont le Haut-Katanga et le Lualaba, le PABEA-COBALT est une conception du gouvernement congolais, financée par le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) et exécutée par le Fonds National de Promotion et de Service Social (FNPSS) à travers une Unité de Coordination (UCP) logée en son sein, avec le pilotage technique de la CAPUIDC.

« Cette reconversion socioéconomique en agrobusiness des parents de ces enfants et autres jeunes offrira à la Province du Haut-Katanga beaucoup d’opportunités économiques alternatives à travers la promotion des chaines de valeurs agricoles intégrant la production, la transformation et la commercialisation. Il en découlera la création de milliers d’emplois et d’auto emplois », a indiqué un communiqué de presse du PABEA-COBALT.

Réinsertion sociale des enfants et reconversion des parents dans l’agrobusiness

Juste après son lancement en 2019, le PABEA-COBALT a du faire face à la dure réalité de la pandémie du Covid-19 dont les mesures barrières ont conduit à un ralentissement de ses activités. Ces activités ne reprendront avec force et vigueur qu’à partir du mois d’août 2021, grâce à l’assouplissement de ces mesures restrictives.

Après l’identification des bénéficiaires directs du projet en février 2022, l’effectif des enfants initialement ciblés est passé de 14.850 à 16.845, alors que celui de leurs parents est passé de 6.250 à 10.552, soit respectivement un accroissement de 13% pour les enfants et 68% pour les parents. A cela, il s’est ajouté au projet un dénombrement d’un total de 8.226 jeunes travaillant dans les mines et désirant se reconvertir dans agrobusiness.

« Le but était de s’assurer de l’effectivité de la rentrée scolaire des enfants sortis des mines et sites miniers de cobalt, sensibiliser les Autorités provinciales et locales et les autres parties prenantes provinciales (société civile et secteur privé) sur le bien être alternatif (BEA) et, surtout, procéder à la pose de la première pierre en vue de la construction des centres de promotion de l’entreprenariat des jeunes en agrobusiness (CPEJAB) dans le Lualaba et le Haut-Katanga, dont la durée prévue des travaux est de six (6) mois pour le premier lot et de huit (08) mois pour le deuxième lot », a ajouté la même source au sujet du contrôle physique des enfants bénéficiaires identifiés en vue de préparer les activités d’insertion sociale, notamment la rentrée effective à l’école d’un premier lot des enfants sortis des mines et sites miniers du cobalt.

Prorogation du projet d’une année

Par ailleurs, durant la période allant d’octobre à décembre 2022, deux missions de supervision de la Banque africaine de développement ont constaté des avancées significatives et la détermination de l’UCP à réaliser ses objectifs malgré les difficultés contextuelles, et au regard de l’importance ainsi que du niveau avancé des activités liées à la réinsertion sociale des enfants et à la reconversion des parents dans l’agrobusiness, la Mission de revue à mi-parcours du PABEA-COBALT a recommandé la prorogation du projet d’un an, à partir de la date de clôture.

La même Mission avait également souligné la nécessité de lancer une étude de faisabilité et les études environnementales et sociales pour la seconde phase du PABEA, au regard de l’accroissement du nombre des bénéficiaires découlant de l’identification réalisée en février 2022 et, du besoin urgent d’élargir l’assainissement des chaines d’approvisionnement d’autres minerais tels que l’or, le coltan, la cassitérite, le diamant ainsi que d’autres pierres de couleur et matières précieuses exploitées aussi dans les autres provinces de la République.

Le comité de pilotage du PABEA-COBALT a tout de même souligné que toutes ses différentes réalisations dans les provinces du Haut-Katanga et du Lualaba, figurent parmi les « actions concrètes en faveur des jeunes et des enfants congolais, au cours du premier quinquennat du Chef de l’État Félix Tshisekedi ».

Monge Junior Diama



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image