Politics

RDC: Uhuru Kenyatta et les dirigeants du M23 conviennent la poursuite d’un retrait ordonné et le respect d’un cessez-le-feu strict


Le Facilitateur du processus de paix en RDC désigné par l’EAC, Uhuru Kenyatta a reçu, ce jeudi 12 janvier à Mombasa au Kenya, une délégation du M23 conduite par son président Bertrand Bisimwa pour ramener la paix dans la partie Est de la RDC et le Nord-Kivu en particulier.

À l’issue de cette rencontre, Uhuru Kenyatta a rendu public un communiqué dans lequel, les dirigeants du M23 ont convenu de poursuivre le retrait ordonné et de respecter un cessez-le-feu strict.

Aussi, ce document indique que les dirigeants du M23 ont également convenu de continuer à respecter et à coopérer avec la Force Régionale qui a commencé à prendre le contrôle des zones cédées par le M23.

En outre, lit-on dans ce document, il a également été convenu que le processus de retrait continuerait d’être vérifié à la fois par la Force Régionale et le Mécanisme de vérification de la CIRGL afin d’assurer la sécurité et le retour rapide de tous les citoyens congolais déplacés et réfugiés dans leurs foyers.

Il ressort dans ce document que les dirigeants du M23 ont exhorté l’ancien Président du Kenya, Uhuru Kenyatta à aider, à assurer la sécurité en RDC et à ce que les droits des citoyens soient respectés et reconnus, et que tous les groupes armés locaux et étrangers combattant dans l’Est de la RDC déposent également les armes, cesser tout combat ou attaque contre le M23 et chercher à résoudre le conflit par des moyens pacifiques.

« Le M23 a exprimé sa gratitude au facilitateur de l’EAC, Uhuru Kenyatta pour son engagement à poursuivre la recherche d’une assistante et d’une coopération internationale pour aider à reconstruire les communautés dans l’Est de la RDC afin d’alléger leurs longues souffrances», rapporte le communiqué.

D’après ce document, les dirigeants du M23 ont lancé un appel pour qu’ils soient mis fin au discours de haine auquel le Facilitateur a accepté de s’impliquer personnellement pour freiner l’utilisation d’un langage incendiaire qui pourrait compromettre le processus de paix.

De ce fait, Uhuru Kenyatta a appelé toutes les parties à adhérer à l’accord de cessation d’hostilités.

Uhuru Kenyatta et les dirigeants du M23 ont pris note et exprimé leur gratitude que les consultations intra-congolaises de Nairobi IV se tiendront dans des villes clés de l’Est de la RDC et rapprocheront ainsi le processus de Nairobi des différentes communautés affectées.

Christian Okende



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image