Dental Eye Care Health Life Style Medical

Souffrir d’insomnie augmenterait les risques de mal de dos


Si l’insomnie peut avoir une influence négative sur notre mental et notre forme, une étude révèle qu’elle impacterait également notre dos.

Mal dormir peut sembler anodin tant que cela reste occasionnel. Mais si le phénomène est récurrent, il peut être lourd de conséquences. Ces dernières années, plusieurs études ont trouvé un lien entre le fait de mal dormir et le développement de certaines maladies. Ainsi, le manque de sommeil serait en cause dans l’apparition du cancer du sein mais aussi des premiers signes d’Alzheimer. 

Néanmoins, le fait de mal dormir peut aussi avoir des effets immédiats sur notre santé. La mauvaise humeur, le manque d’énergie ou la difficulté à se concentrer sont les effets les plus fréquents. Cependant, chez les personnes souffrant d’insomnie, le mal de dos peut venir s’ajouter à cette liste d’effets secondaires. Or, ce point est loin d’être anodin.

Les chercheurs de l’Université du Zhejiang ont souhaité découvrir si l’insomnie ou le manque de sommeil pouvait avoir un impact sur nos lombaires. Or, mal dormir peut causer un mal de dos et réciproquement. C’est en tout cas ce qu’affirme leur étude publiée dans Frontiers in Neuroscience. 

L’insomnie mais aussi les autres troubles du sommeil en cause

Cette étude s’appuie à la fois sur des tests génétiques mais également sur l’étude de questionnaires. Pour déterminer l’influence du sommeil sur la santé du dos, les chercheurs chinois ont analysé plus de 400 000 réponses et tests.

Or, ils ont remarqué que les personnes qui déclaraient souffrir de problèmes de dos réguliers avaient également des troubles du sommeil. Toutefois, ce n’est pas le seul effet négatif constaté. les chercheurs affirment également que le mal de dos généré de cette manière causerait également une forme de somnolence en journée.

Néanmoins, une zone d’ombre persiste face à ces résultats. En effet, les chercheurs expliquent que « Des études observationnelles antérieures ont montré que la lombalgie coexiste souvent avec des troubles du sommeil. Cependant, la relation causale reste incertaine ».

Des douleurs lombaires à ne pas prendre à la légère

Le mal de dos peut devenir aggravant s’il dure plus de 12 semaines. La douleur est alors considérée comme chronique et peut entrainer de vraies complications au quotidien. Si l’insomnie ou un manque de sommeil est en cause, il est important de consulter un spécialiste.

Selon votre situation et votre tolérance aux traitements médicamenteux, il pourra vous prescrire une solution adaptée. Pensez également à prendre soin de votre literie car celle-ci peut aggraver le mal de dos.



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image