avril 23, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politique actualité Sport Mondial

32 ans après la marche des chrétiens : l’abbé Mpundu appelle les Congolais à réinventer une démocratie basée sur la culture africaine


L’abbé José Mpundu, prêtre de l’archidiocèse de Kinshasa, a invité le peuple congolais à « réinventer une démocratie à l’africaine, basée   sur les valeurs des ancêtres, notamment l’égalité, la liberté assortie de la vérité, la justice et la paix véritable, la solidarité ainsi que le partage ».

Il a lancé cet appel le vendredi 16 février lors d’une conférence de presse à Kinshasa, a l’occasion du 32e anniversaire de la commémoration de ce que lui et le collectif du 16 février appellent « des martyrs de la démocratie »

L’abbé Mpundu a recommandé aux Congolais de s’arrêter pour réfléchir sur leur propre manière à eux de se gouverner. C’est à ce prix, selon lui, qu’on parlera de la vraie démocratie, étant donné que la démocratie démocratie occidentale, « piégée et importée », a échoué.

« Moi je rêve de cette société d’égalité avec le respect absolu de l’homme, de participation avec le sens de la responsabilité individuelle et collective, une société de liberté, et une liberté qui viendra de la vérité, une société de justice et de paix, une justice qui serait une justice de miséricorde qui détruit le mal et sauve le malfaiteur. Voilà une société de solidarité et de partage, pour que chacun des Congolais puisse trouver son compte de bonheur dans cette terre donnée par Dieu et léguée par nos ancêtres », a expliqué l’abbé Mpundu.

Et d’après l’orateur, « il est temps de sortir d’une démocratie piégée, d’une démocratie importée, d’une démocratie copier-coller, avec des élections qui ne valent pas la peine pour que nous puissions inventer notre propre manière à nous de nous gouverner ».

Ce 32e anniversaire de la marche vers la démocratie organisée par le collectif du 16 février a été clôturée par une messe.

En effet, il y a 32 ans que la marche des chrétiens qui réclamaient la réouverture de la conférence nationale souveraine, a été réprimée dans le sang, le 16 février 1992 à Kinshasa.



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image