mai 22, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politics

Agression dans l’Est : Kinshasa déplore un énième crime de l’armée rwandaise après la tuerie de deux soldats sud-africains


Les affrontements aux alentours de la cité de Sake, dernier verrou sécuritaire pour la ville de Goma, ont monté d’intensité, cette semaine, entre l’armée congolaise et les terroristes du M23 soutenus par l’armée rwandaise. Mercredi, la rébellion a ciblé, avec l’artillerie lourde, un camp servant de base arrière pour les militaires sud-africains basé à Mubambiro, au Nord-Kivu, dans le cadre de la mission de la SADC en RDC.

Dans un communiqué, le gouvernement de la République Démocratique du Congo dit avoir appris avec regret la mort de ces deux militaires de la Force de défense nationale sud-africaine (SANDF) à la suite d’un pilonnage du camp sud-africain par l’armée rwandaise et le M23 ce 14 février 2024 à Mubambiro, en territoire de Masisi dans la province du Nord-Kivu.

« Le gouvernement présente ses condoléances au Gouvernement sud-africain et à la mission de la SADC en RDC (SAMIDRC) », indique Kinshasa avant d’ajouter que ces tirs ont également blessé trois (3) autres militaires du même contingent qui sont actuellement pris en charge.

« Ce bombardement rentre dans la série de ceux que l’on a notés ces derniers jours et qui ont notamment ciblé un camp des déplacés à Saké et le marché de Mugunga à Goma », indique le gouvernement.

À cet effet, Kinshasa parle d’un énième crime qui met en évidence la participation de l’armée rwandaise dans les offensives de la rébellion du M23, dans l’est du pays.

« Ce énième crime de l’armée rwandaise en territoire Congolais apporte, une fois de plus, l’évidence de son implication active dans la crise sécuritaire et les crimes qui déstabilisent l’Est de la République Démocratique du Congo actuellement », note-t-il.

Par ailleurs, le gouvernement dit saluer l’engagement sans équivoque des pays membres de la SADC qui appuient ses efforts visant à restaurer la paix, la sécurité, l’autorité de l’Etat et la stabilité dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

La cité de Sake est toujours épargnée de la conquête du M23. Les forces armées congolaises appuient sur l’accélérateur pour bouter l’ennemi loin de la cité stratégique. Après une accalmie jeudi, ce vendredi 16 février, des affrontements sont signalés dans le village de Nyenyeri, en territoire de Masisi.

Serge SINDANI



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image