juin 23, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Business Life Style

Beni : situation sécuritaire confuse dans le groupement Baswagha-Madiwe


La situation sécuritaire est tendue depuis jeudi dernier dans le groupement de Baswagha-Madiwe vers la partie ouest de la ville de Beni (Nord-Kivu), à la suite des attaques récurrentes des groupes armés. Des tirs ont été entendus jusqu’à l’aube ce samedi 14 janvier. Toutefois, la société civile locale renseigne que la situation est actuellement sous contrôle des forces de sécurité.

Tout a commencé la nuit de jeudi à vendredi, quand des coups de feu ont été entendus vers une heure du matin dans le centre commercial de Cantine, situé dans la localité de Lubena. Des sources locales parlent d’une incursion du groupe Mai-mai Kyandenga, tombé nez à nez avec une patrouille des FARDC.

Aucun bilan de cet affrontement n’est disponible. Mais la société civile du groupement de Baswagha-Madiwe indique que le calme a été rétabli et que l’armée contrôle la situation.  

La nuit dernière, toujours dans la localité de Cantine-Aloya du même groupement, des présumés Maï-Maï non identifiés ont attaqué le camp militaire de Cantine Aloya. Les échanges de tirs ont été entendus de trois heures du matin jusqu’à l’aube ce samedi. 

Si aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée, la Croix Rouge de Mabalako, chef-lieu du groupement de Baswagha-Madiwe, parle d’une jeune fille de 20 ans blessée au bras par une balle perdue au quartier Auberge, pendant que les FARDC poursuivaient l’ennemi.

Le porte-parole des opérations militaires Sokola 1 dans la région, le capitaine Anthony Mualushayi, confirme cette nouvelle sans donner de bilan. Il demande aux éléments Mai-Mai de respecter leur engagement de déposer les armes ; en attendant le processus de démobilisation qui est en cours.

 



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image