février 25, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politics

Création du PCR: le camp de Bemba dénonce un « chantage et une rébellion » au sein de l’Union sacrée


Après l’AFDC de Bahati Lukwebo, le camp de Jean-Pierre Bemba a, à son tour perçu la création de la nouvelle plateforme « Pacte pour un Congo Retrouvé » ( PCR) comme « une rébellion » au sein de la famille politique du chef de l’État, Union sacrée de la nation.

Le Professeur Francis Mabanza, cadre du Mouvement de Libération du Congo ( MLC) a soutenu qu’il est incompréhensible qu’il soit créé une majorité dans une majorité. Il estime que la création de cette plateforme est un « chantage » de ses initiateurs.

D’après ce chercheur au centre d’études de l’Université de Kinshasa, la majorité devrait se clarifier au niveau du Parlement. Pour lui, le nombre de députés avancé par les initiateurs du PCR est à vérifier.

Poursuivant sa réaction sur les antennes de Top Congo, ce cadre du parti de Jean-Pierre Bemba, membre du présidium de l’Union sacrée, a laissé entendre qu’il s’agissait d’un régime semi-présidentiel.

« Quand le Chef de l’État est élu au suffrage universel direct, s’il a aussi la majorité au niveau de l’Assemblée nationale, ce régime-là, sur le plan de réalité, prendra la connotation d’un régime présidentiel. Il a le pouvoir de nommer le Premier Ministre, mais il y a une procédure à suivre », a-t-il explicité.

En ce sens, il a fait remarquer que le Chef de l’État lui-même a le pouvoir de jeter son dévolu à qui il veut, pour qu’il soit son premier ministre.

« C’est une rébellion, un désordre dans une organisation telle que l’Union sacrée, qui a été créée par le Président de la République. L’USN a démontré ses preuves lors des élections du 20 décembre. Je suis sidéré de voir qu’il y a un groupuscule, des opportunistes anarchistes qui veulent créer la rébellion au sein de l’Union sacrée. Ils veulent faire du chantage au Chef de l’État », a déclaré Francis Mabanze, membre du MLC pour qui, la majorité doit se clarifier au niveau de l’Assemblée Nationale afin de permettre au Chef de l’État de nommer un informateur ou un formateur.

La nouvelle plateforme est composée de quatre regroupements politiques membres de l’Union sacrée, à savoir : Action des Alliés et Union pour la Nation Congolaise (A/A-UNC) de Vital Kamerhe, Alliance des Acteurs Attachés au Peuple (AAAP) de Tony Kanku Shiku, Alliance Bloc 50 (A/B50) de Julien Paluku et Coalition des Démocrates (CODE) de Jean-Lucien Busa.

Gloire MALUMBA



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image