février 25, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politics

Défection au sein de l’AFDC-A et l’AEDC-A: Bahati Lukwebo dénonce les tentatives de corruption visant certains de ses élus


Le Professeur Modeste Bahati Lukwebo, Autorité Morale des mouvements politiques Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A) et de l’Alliance pour l’Essor et la Démocratie du Congo et Alliés (AEDC-A) a adressé une instruction ferme aux élus de ces plateformes politiques.

Dans son message du Nouvel An daté du 24 janvier 2024, Bahati Lukwebo s’adresse à l’intention des députés nationaux et provinciaux ainsi que des conseillers municipaux élus sous les couleurs de l’AFDC-A et l’AEDC-A lors du scrutin du 20 décembre 2023. Il leur souhaite d’abord un fructueux mandat et une confirmation de leur statut par la justice électorale.

Dans la foulée, il les a mis en garde contre toute forme de sollicitation ou de négociation avec d’autres partis sans son aval.

L’Autorité Morale déplore avoir appris que certains élus se laissent déjà soudoyés tandis que d’autres acceptent des promesses de corruption, notamment en vue de futures élections aux postes de gouverneurs, sénateurs ou maires.

« A l’aube de cette législature, je me dois de rappeler à tous nos élus qu’ils sont invités à la discipline, à la fidélité, à la loyauté et au strict respect de leurs engagements en résistant à toute forme de sollicitation extérieure et à toute alliance ou négociation. Je suis surpris d’apprendre que, à peine élus, certains camarades se font soudoyer tandis que d’autres acceptent des promesses fermes de corruption en prévision de l’élection des Gouverneurs, des Sénateurs, des Maires et Bourgmestres et d’autres en marge de la formation du Gouvernement central », dénonce le président du Sénat.

Il rappelle que de tels agissements sont passibles de sanctions sévères, y compris l’exécution des engagements signés lors de l’investiture. Bahati insiste pour que les élus fassent preuve de loyauté et respectent la discipline du parti.

« Ces faits graves les exposent à des sanctions sévères pouvant nous amener à exécuter les actes d’engagement signés lors de la validation des candidatures. Le moment de l’impunité est révolu. Surtout que nous voulons faire la différence avec les autres en rompant avec les mauvaises pratiques du passé. Ne soyez pas pressés chers camarades car la richesse arrive lorsque Dieu le veut », prévient Bahati Lukwebo

Il leur demande également de s’abstenir de négocier des alliances sans son accord ou celui de ses représentants mandatés. Les élus sont par ailleurs conviés prochainement à Kinshasa pour une session de formation sur les bonnes conduites à adopter.

Cette réaction de Bahati Lukwebo intervient quelques heures après le départ de son désormais secrétaire national adjoint chargé de la propagande au sein de l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A), Chris Mukendi Kabemba.

Dans une lettre adressée à l’Autorité Morale Modeste Bahati Lukwebo, ce dernier dénonce des manœuvres visant à l’empêcher de contester les résultats des élections législatives dans sa circonscription de Lukunga. Selon lui, une commission interne s’est substituée à la Cour constitutionnelle pour étouffer les recours.

Chris Mukendi Kabemba était également candidat malheureux à un siège de député national. Il reproche à Bahati Lukwebo de privilégier sa famille au détriment d’autres élus du parti.

Après de nombreuses frustrations post-électorales, ce départ sonne comme un premier coup de semonce au sein de l’AFDC-A. L’ex-secrétaire avait prévenu qu’en cas de non rétablissement dans ses droits, son parti quitterait la formation politique.

Ézéchiel T. Mampuya



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image