Politics

ESU: Muhindo Nzangi note des « avancées significatives » des travaux de construction et réhabilitation des infrastructures universitaires


Le Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire Muhindo Nzangi a noté mercredi 11 janvier, des « avancées significatives » des travaux de construction et de réhabilitation de cinq universités notamment l’Université Pédagogique Nationale (UPN), l’Institut National du Bâtiment et des Travaux Publics (INBTP), l’Université de Kananga, l’Université de Mbuji-Mayi et l’Université de Bunia.

Le ministre de tutelle l’a dit lors lors d’un briefing de presse co-animé avec le ministre de la Communication et Médias et Porte-parole du Gouvernement, Patrick Muyaya, au cours duquel ils ont communiqué sur la réalisation en cours du « projet de construction d’infrastructures universitaires en République démocratique du Congo (RDC) ».

Saluant les efforts du Chef de l’État dans la modernisation des infrastructures universitaires, Muhindo Nzangi s’est réjoui de ce projet censé permettre à la RDC de rivaliser d’ardeur avec d’autres universités du monde sur le plan infrastructurel.

A propos, il a noté l’accélération des travaux à l’UPN, l’INBTP où les travaux sont « presque terminés même si les travaux à l’Université de Mbuji-Mayi, ont été retardés étant donné que la ville n’a pas les mêmes conditions d’approvisionnement que Kinshasa ».

« Depuis la fin de l’indépendance, l’État congolais n’a pas songé à construire des universités. Aujourd’hui, nous avons besoin de construire des universités grâce au président de la République. C’est des universités qui commencent à zéro pour s’achever après 3 mois », a-t-il déclaré.

Le patron de l’ESU a poursuivi son allocution en annonçant le lancement imminent de la deuxième phase de modernisation et de construction d’autres universités dans les pays notamment l’Université de Goma, l’Université de Lubumbashi, l’Université de Kikwit, l’Université de Mbanadaka et l’Institut Supérieur de Matadi. Le programme de construction des universités continue, dit-il. « C’est la première fois que la RDC va donner des infrastructures adéquates pas seulement à Kinshasa », a-t-il souligné.

Muhindo Nzangi a par ailleurs ajouté que sur instruction du Chef de l’État Félix Tshisekedi, le gouvernement via son ministère, a respecté toutes les étapes en ce qui concerne les attributions des marchés.

Prenant la parole à son tour, Patrick Muyaya a salué l’implication du gouvernement dans la nécessité de construction des infrastructures universitaires qui, pour la première fois depuis l’indépendance, a mis des moyens suffisants pour permettre aux étudiants d’être formés dans un environnement d’apprentissage propice.

« Au tant nous faisons un effort dans la gratuité de l’enseignement et le traitement des enseignants, autant nous faisons un effort dans les infrastructures du secteur », a-t-il argumenté.

Cette déclaration du ministre de l’ESU intervient après qu’une vive polémique autour d’un détournement présumé des fonds alloués à la construction de l’université officielle de Mbuji-Mayi a éclaté après la visite du site des travaux par le Chef de l’Etat en décembre dernier.

Une enquête ouverte

La Cour des Comptes a confirmé l’ouverture d’un dossier d’information en vue de mener des investigations sur les allégations d’un présumé détournement des fonds alloués aux travaux de construction et de réhabilitation de toutes ces universités.

Odon Bakumba



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image