février 22, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politique actualité Sport Mondial

Félix Tshisekedi : « Aucun dialogue ne peut intervenir avec le Rwanda tant qu’il occupera une portion de notre territoire »


« Aucun dialogue ne peut et ne pourra intervenir avec notre agresseur tant qu’il occupera, quelle qu’en soit l’étendue, une portion de notre territoire », a indiqué mardi 30 janvier le Président Félix-Antoine Tshisekedi lors de la traditionnelle cérémonie d’échange des vœux avec le corps diplomatique accrédité en République Démocratique du Congo.

Face au corps diplomatique, le Président Tshisekedi a rappelé la position du pays sur l’agression dont il est victime dans l’Est : « mon gouvernement réitère le caractère non négociable de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de la RDC ».

Il a rassuré que les Forces armées de la RDC (FARDC) demeureront, quoi qu’il en coûte, commises à la poursuite de l’ennemi jusqu’à son dernier retranchement.

Il s’agit, a-t-il indiqué, de son droit et son devoir, en tant que Commandant suprême, de défendre l’intégrité territoriale et la souveraineté du pays ainsi que  de la mise en application du plan de paix issu des processus  de Nairobi et de Luanda.

« Ce plan demeure la seule voie valable pour un règlement pacifique du conflit qui oppose notre pays à son agresseur la République du Rwanda », a ajouté le Chef de l’Etat de la RDC.

Alors que la RDC a respecté tous ces engagements prévus dans ce plan de paix de Luanda et de Nairobi, fait remarquer Félix-Antoine Tshisekedi, « le Rwanda a, comme dans ses habitudes, manqué aux siens ».

Le Président Tshisekedi a par ailleurs évoqué plusieurs actions diplomatiques que la RDC a posées en 2023. Il a cité par exemple l’accueil de certaines personnalités telles que le Pape François, le Président français Emmanuel Macron et l’organisation des IXèmes jeux de la Francophonie.

Vous pouvez l’écouter dans cet extrait :

/sites/default/files/2024-01/02._310124-p-f-kinsonfelixtshisekedi-00.mp3

 

Accompagner la RDC dans la mise en place des institutions post-électorales

Martin Chungong Ayafor, doyen des ambassadeurs accrédités à Kinshasa a exprimé, au cours de la même cérémonie, la volonté de ses collègues d’accompagner la RDC dans l’installation des institutions post-électorales.

« Le corps diplomatique souhaite accompagner la RDC dans la mise en place des institutions qui seront issues des élections. Nous appelons de tous nos vœux à l’émergence effective et réussie de la RDC sous votre mandature », a-t-il souligné.

Martin Chungong Ayafor a également salué la maturité dont les Congolais ont fait montre lors des élections générales de décembre 2023.

Sur le plan politique, a-t-il poursuivi, l’année 2023 a permis d’assister à l’organisation réussie des élections générales conformément au calendrier électoral.

Le doyen des ambassadeurs a félicité Felix Tshisekedi pour avoir relevé la nécessité de la sauvegarde de la cohésion nationale :

« Vous vous êtes assigné le devoir de bannir la haine, le tribalisme, le clanisme ainsi que les autres anti-valeurs. Vous avez également tendu la main à l’opposition, en affirmant qu’elle avait sa place dans ce quinquennat. C’est dans cette optique que vous avez promis de rendre effectif le rôle de porte-parole de l’opposition ».



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image