Politics

Ituri : clôture de la formation de plus de 700 militaires de la force spéciale « Tigre » à Bunia


Plus de sept cents (700) militaires de la force spéciale « Tigre » ont clôturé, mardi 10 janvier, leur formation au centre de Rwampara, situé à dix-sept kilomètres au Sud-Ouest de Bunia (Ituri). La cérémonie de sortie, en présence du gouverneur Luboya et de nombreuses personnalités, a été marquée par des exercices et démonstrations des tirs à l’arme légère et lourde.

Formés par la Garde républicaine et les casques bleus de la MONUSCO, les soldats de cette nouvelle unité seront déployés pour combattre les milices qui déstabilisent l’Ituri.

Aussi, ces jeunes militaires avaient, en avance, suivi neuf mois de formation de base au centre de Lukusa à Kisangani. Ils avaient été instruits entre autres sur les techniques des combats et de tirs, des règles d’engagement, d’embuscades mais aussi le droit international humanitaire.

Le gouverneur de province, lieutenant-général Johnny Luboya, estime que « ces jeunes militaires ont fait preuve d’une détermination détermination à défendre l’intégrité du pays et combattre tous ceux qui ont pris les armes contre l’Etat, tout au long de cette formation ».

Il sied d’indiquer que la force spéciale « Tigre » est une initiative de la MONUSCO qui a vu le jour le 3 novembre 2022. C’était dans le cadre de l’appui aux Forces armées de la RDC (FARDC), que les forces spéciales guatémaltèques de la MONUSCO avaient lancé cette formation de deux pelotons de l’armée congolaise appelés à devenir des forces spéciales ou unités commandos pour combattre les groupes armés.  

Ladite formation incluait, entre autres, le combat dans la jungle, le combat dans une zone urbaine, le maniement des armes, le secourisme, les instructions techniques sur le tir, le respect des droits humains, etc.  

Odon Bakumba



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image