Politics Wedding

Ituri : les miliciens CODECO tuent 32 civiles à Djugu


Des miliciens CODECO sont pointés du doigt dans une nouvelle incursion meurtrière qui a coûté la vie à 32 civiles, en territoire de Djugu dans la province de l’Ituri.

Ces massacres perpétrés le weekend dernier, ont réussi à cause de l’absence des éléments de la sécurité sur place dans les villages de Nyamamba, Cafe et Mbogi 1et 2.

« Le week-end dernier, 32 personnes ont été tuées par des miliciens de la CODECO dans deux chefferies qui sont voisines notamment celle de Bahema-Nord et Bahema-Banywagi à Tchomia. Ils ont profité de l’absence des éléments de sécurité sur place dans les villages de Nyamamba, Café et Mbogi 1 et 2. Parmi les victimes figurent quelques pêcheurs du lac Albert », rapporte Mbidjo Panga Mandro, chef de la chefferie de Bahema-Banywagi à Tchomia à nos confrères de 7sur7.

À l’en croire, la situation a été maîtrisée le soir du samedi, grâce au renforcement d’effectifs d’éléments de l’armée dans la région.

De son côté, la société civile de la chefferie de Bahema–Nord alerte sur la coupure de l’axe routier Blukwa-Lago Tchee par les forces du mal.

« Il n’y a plus de communication routière entre Blukwa-Largo-Tchee ces derniers temps. Les miliciens sèment désolation aux usagers de ce tronçon, voilà pourquoi ils ont jugé bon de ne plus fréquenter la zone. C’est un danger pour les déplacés qui se trouvent dans le site de Tchee. Ils manquent où se ravitailler en médicaments, vivres et non vivres. Que les éléments des FARDC traquent ces rebelles et rouvrent cette route », souhaite Charité Banza, président de ladite structure citoyenne.

Malgré l’état de siège de décrété dans cette province, les CODECO, les ADF et autres groupes rebelles, continuent de commettre des exactions.

Samyr LUKOMBO



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image