mai 18, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politique actualité

Kinshasa : nouveau bras de fer entre la police et le bloc de l’opposition


C’est autour de 13 heures ce jeudi 25 mai que la Police nationale congolaise (PNC) est parvenue à disperser les militants de l’opposion, après environ quatre de bras de fer. La PNC demandait aux leaders de l’opposition de constituer une délégation de dix personnes pour aller présenter leur mémorandum au siège de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), conformément à la note du vice-gouverneur de la ville de Kinshasa. Ce que rejetaient ces opposants, qui voulaient coûte que coûte faire leur sit in devant la CENI avec tous les manifestants.

La situation était tendue depuis ce matin sur le boulevard du 30 Juin au niveau du siège de l’Equity Bank BCDC entre les quatre leaders de l’opposition, poussés par leurs sympathisants, et la police anti-émeutes.

Par moment, il y a eu des scènes des échanges des pierres entre les manifestants et la police. Un pneu a même été brûlé, mais le feu a été aussitôt maîtrisé par la police. Et aucun coup de feu n’a été entendu. 

Dans la foulée, la police a exfiltré Moïse Katumbi et Matata Ponyo, laissant sur place les deux autres leaders coorganisateurs et les manifestants.  

Ce sit in est initié par quatre partis politiques de l’opposition notamment pour dénoncer un « processus électoral chaotique » :

  • ECIDE de Martin Fayulu
  • Ensemble pour la Republique de Moïse Katumbi
  • Leadership et Gouvernance pour le développement (LGD) d’Augustin Matata Ponyo
  • Envol de Delly Sesanga.

Paralysie des activités dans la zone

Une paralysie totale des activités a été alors observée dans toute la zone située entre Equity Bank BCDC et la CENI.

Les magasins et boutiques sont restés fermés jusque vers Botour. Bien que certains services ont fonctionné, les travailleurs ont eu du mal à accéder à leur lieu de service. Seuls ceux qui avaient des cartes de service valables pouvaient passer.

Tous les autres vendeurs et débrouillards sans papiers requis n’ont pas eu accès au lieu de service.

Il y a seulement deux jours, le cortège de Moïse Katumbi, qui tenait à tout prix à se rendre au Kongo-Central – contre les directives des autorités provinciales – a été bloqué par les forces de l’ordre au niveau de Mitendi, à la limite de la ville de Kinshasa et le territoire de Kasangulu (Kongo-Central). Le blocage a donné lieu à un grand attroupement suivi d’embouteillages sur la route Kinshasa-Matadi.   

Pendant ce temps, les enquêtes se poursuivent sur les violences ayant émaillé la marche de l’opposition, dispersée par la police le 20 mai à Kinshasa.    

 



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image