mai 18, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politique actualité

La Prospérité : « Sud-Kivu : Félix Tshisekedi au secours des sinistrés de Kalehe ! »


Revue de presse ce lundi 8 mai 2023

Les inondations meurtrières de Kalehe(Sud-Kivu) et le sommet du mécanisme régional de suivi de l’accord cadre d’Addis Abeba à Bujumbura(Burundi) font la Une des journaux parus ce lundi 8 mai à Kinshasa.

La Prospérité annonce qu’après avoir décrété une journée de deuil national pour le 8 mai 2023 sur toute l’étendue du pays avec les drapeaux en berne, en mémoire des compatriotes décédés dans la nuit du 4 mai 2023 à Bushumba et Nyamikubi dans le territoire de Kalehe, le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a dépêché une forte délégation constituée de membres du Gouvernement central et des députés nationaux pour présenter ses condoléances aux familles éplorées et leur apporter une assistance en vivres et non vivres.

Rapportant une dépêche de la Présidence, le quotidien note qu’aussitôt arrivée dans la ville de Bukavu, cette délégation s’est rendue au Gouvernorat de Province où une réunion de mise au point a eu lieu entre le Gouverneur de Province Théo Ngwabidje Kasi, et ses hôtes en prélude d’une descente à Kalehe le Lundi 8 mai 2023 où une assistance du Gouvernement Central sera déposée en renforcement à l’aide d’urgence déployait en personne par l’autorité provinciale.

Accueillie par le Gouverneur de Province Théo Ngwabidje Kasi, ce dimanche 7 mai 2023, à l’aéroport de Kavumu, cette délégation conduite par le deuxième vice-président de l’Assemblée nationale, l’honorable Vital Muhini qui, au nom du Président de la République a exprimé leur compassion à la population du Sud-Kivu face au drame qui a causé des pertes en vies humaines, des blessés graves et détruit des villages et rues à Kalehe. Ceci avant de rassurer que « cette délégation n’est pas venue mains bredouilles grâce au Président de la République qui a mis à leur disposition des moyens conséquents afin de compatir avec nos compatriotes en détresse », fait savoir L’Avenir.

Au lendemain de ce drame, plusieurs acteurs politiques et de la societe civile avaient appellees a une intervention du gouvernement. Parmi eux, Moise Katumbi, president du parti politique Ensemble pour la République que relaye le journal La République.

Moise Katumbi en a ainsi appelé à « l’intervention urgente du gouvernement de la République, mais aussi à celles d’autres bonnes volontés en faveur des populations sinistrées », révèle ce tabloïd.

« La terrible tragédie de Chabondo, Kabushungu, Nyamukubi et Minova laissant des milliers de familles dans la détresse appelle à un grand élan de solidarité nationale et une assistance urgente du gouvernement aux victimes. Toutes mes condoléances aux familles endeuillées ». C’est en ces termes que le Président du parti politique Ensemble pour la République a décliné « toute sa peine face à ce drame de trop dans la vie des compatriotes congolais », poursuit La République.

Dans un autre chapitre, Congo nouveau indique Félix- Antoine Tshisekedi, le chef de l’Etat congolais, a assisté, le samedi 6 mai, à Bujumbura (Burundi), au XIeme Sommet de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba afin de ramener la paix dans l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC).

Si le chef de l’Etat a passé le bâton de commandement à Evariste Ndayishimiye, président burundais, ces assises se sont déroulées en l’absence de Paul Kagame et de William Rutho, respectivement président du Rwanda et du Kenya, fait savoir le trihebdomadaire.

D’après lui, le président rwandais a justifié son absence au sommet de Bujumbura par sa présence à Londres où il est allé assister à l’investiture du roi Charles III. Cependant, et à en croire Radio France Internationale (RFI), captée samedi soir à Kinshasa, le président kenyan n’a pas effectué le déplacement du Burundi « parce qu’il est en froid » avec Félix-Antoine Tshisekedi, son homologue de la RDC, renchérit le journal.

Ce dernier estime que le sommet de Bujumbura ne suscite « que des questions sans réponses ».

«  A quoi servait le déplacement de Bujumbura si Paul Kagame -dont le pays est accusé de soutenir les rebelles du M23- a boycotté le Sommet ? A quoi servait le voyage du Burundi si le président kenyan dont le pays est le seul à envoyer le gros contingent et à diriger les forces de l’EAC était annoncé absent ? Des observateurs de la situation dans la région des Grands-Lacs estiment que le déplacement de Félix Antoine Tshisekedi n’était plus utile, sachant que les principaux protagonistes ne seraient pas présents dans la capitale burundaise », souligne Congo Nouveau.

 



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image