Politics

La RDC va participer à la réunion du Conseil des droits de l’homme en février à Genève


Le Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’homme (BCNUDH), a sollicité la participation de la République Démocratique du Congo à la réunion du Conseil des droits de l’homme qui se tiendra en février 2023, à Genève en Suisse.

Cette demande a été faite ce jeudi 19 janvier 2023, par Abdoul Aziz Thioye, directeur pays de la BCNUDH, au cours d’une réunion avec la ministre congolaise de la justice, Rose Mutombo.

« Nous avons tenu à rencontrer la ministre d’Etat  qui gère un secteur clé pour la paix,  la sécurité et le développement… C’était une occasion de parler des dates à venir, notamment la session de haut niveau du Conseil des Droits de l’homme, qui aura lieu à la fin du mois de février 2023,  et je pense que c’est une occasion pour la RDC de pouvoir y participer à un niveau plus  haut dans ce concert  des Nations », a dit Abdoul Aziz Thioye, à l’issue des échanges avec la ministre d’État en charge de la Justice, Rose Mutombo.

Il a renchéri qu’il y aura beaucoup de chefs d’Etat qui vont prendre part à ces assises et ce sera l’occasion pour Félix Tshisekedi d’échanger tour à tour avec le Haut-commissaire des Nations Unies aux Droits de l’homme et le secrétaire général de l’ONU.

« Beaucoup de Chefs d’Etat et de gouvernement vont y participer aux côtés du Secrétaire général des Nations Unies et du Haut-commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme. Ça sera une bonne occasion pour le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, qui pourrait faire le déplacement, de pouvoir échanger avec le Haut-commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme », a-t-il ajouté.

Les échanges se sont poursuivis entre les deux protagonistes en évoquant le prochain voyage du Secrétaire général adjoint des Nations Unies en charge des questions des Droits de l’homme en RDC.

Ils ont ensuite abordé les questions concernant la justice transitionnelle, l’entretien des prisons qui sont des domaines où le ministère de la justice a fait d’énormes progrès

« Nous avons commencé à travailler ensemble notamment sur la question de la Justice transitionnelle, de poursuites pénales mais également, sur la question des prisons qui sont les domaines dans lesquels le ministère de la Justice a fait des progrès très importants », a indiqué Abdoul Aziz Thioye.

Abdoul Aziz Thioye encourage la RDC à continuer dans la voie des avancées réalisées dans le domaine de la Justice. Il fait mention spécialement à la procédure d’appel des décisions rendues devant les Cours militaires opérationnelles.

« Après quelques mois de son arrivée au ministère de la Justice, nous avons su résoudre un problème de longue date qui a persisté. C’était l’absence du double degré de juridictions et la procédure des appels des décisions rendues devant les Cours militaires opérationnelles. Cela avait été identifié comme un problème au niveau international », a soutenu le directeur pays du BCNDH.

Notons que pour lui, les autres succès de la RDC dans le domaine de la justice sont liés à l’amélioration des conditions de détention dans les centres pénitenciers du pays.

David Mukendi



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image