Football Sports Tennis

“Moi, je l’aime Noël”


En dépit du vent d’indignation qui souffle (fort) depuis sa sortie contre Zinedine Zidane, Noël Le Graët n’a aucunement l’intention de démissionner. Et il devrait pouvoir compter sur le soutien de cetains membres du Comex.

Les débats pourraient être orageux lors du Comité exécutif extraordinaire de la Fédération Française de Football qui doit se tenir ce mercredi. Certains membres, Jean Michel Aulas et le vice-président de la FFF Philippe Diallo en tête, comptent bien demander des explications à Noël Le Graët suite à la polémique déclenchée par les propos du président de la 3F au sujet de Zinedine Zidane. Et la sortie lunaire du dirigeant breton au micro de RMC n’est pas le seul point de crispation.

Le nouveau contrat accordé à Didier Deschamps dans le dos du Comex est également très mal passé et certains souhaiteraient d’ailleurs apporter des ajustements à ce bail courant jusqu’à la Coupe du monde 2026. Enfin, le témoignage accablant livré par l’agent Sonia Soud au sujet du harcèlement auquel s’est livré Noël Le Graët avec elle pourrait également l’obliger à s’expliquer sur les accusations dont il est l’objet en la matière.

Le Graët ne veut pas démissionner

Pour autant, certains membres du comité exécutif auront bien du mal à lâcher Noël Le Graët. « Je ne sais pas si j’aurais le courage d’aller jusqu’à réclamer sa démission, a prévenu Eric Borghini, l’un des membres du Comex, au micro de Rothen s’enflamme. Noël nous a dit ‘je vous aime tous’ à l’assemblée générale. Moi, je lui dois tout à Noël. Moi, je l’aime Noël. » Le président de la Ligue Méditerrannée ne veut pas se précipiter. « Il a pu faire ce qu’il a fait – ou pas fait d’ailleurs, on attend d’avoir les éléments… C’est humainement très difficile pour moi. J’ai souffert avec lui sur certains dossiers. Je ferai mon devoir de membre du Comex, mais ce n’est pas quelque chose qui se fait comme ça. On va voir, on va se parler, on va regarder, on va attendre d’avoir les résultats de l’audit », a-t-il expliqué, ajoutant: « Il faut faire les choses dans l’ordre, il y a des enquêtes en cours, un audit très approfondi d’après ce que j’ai compris. Ne brûlons pas les étapes, nous ne sommes pas à trois jours près. »

Et les contempteurs de Noël Le Graët ne devront pas non plus compter sur une démission de Noël Le Graët. « Au moment où l’on se parle, malgré tout ce qui se passe, malgré tout ce qui est sorti, Noël Le Graët ne comprend pas ce qu’on lui reproche. Il demandera demain à son équipe, aux membres du Comex, de lui renouveler leur confiance. Il n’a aucune intention de démissionner. Voilà où on en est », a assuré Daniel Riolo.



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image