Politics Wedding

Muhindo Nzangi sur la formation militaire des étudiants : Ils vont devoir savoir comment tirer les armes et connaître les menaces qui pèsent contre la République”


Le ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, Mohindo Nzangi, a fixé l’opinion sur cette question de la formation pour la préparation militaire des étudiants, qui fait couler beaucoup d’encre et salive. Au cours du briefing du mercredi 11 janvier 2023, le patron de l’ESU a précisé que cette innovation apportée de suite à l’insécurité à l’Est du pays, n’est rien d’autre que le cours de l’éducation à la citoyenneté converti en « des valeurs et symboles de la République» dans le système LMD.

À en croire Mohindo Nzangi, les étudiants apprendront les menaces qui pèsent contre la République Démocratique du Congo.

« Il s’agit d’une partie des enseignements des cours qu’on appelle unité d’enseignement dans le système LMD, qui va concerner les étudiants de l’année de recrutement dont les étudiants vont devoir passer (L1) dans ce qu’on appelait le cours d’éducation à la citoyenneté que le système LMD a converti en  » valeurs et symboles de la République ». Ce cours va avoir une partie pratique et une partie théorique. La partie théorique va concerner la connaissance du pays et la connaissance des enjeux géostratégiques du pays. On doit apprendre à nos enfants quels sont les problèmes qui guettent le pays ; quelles sont les menaces qui pèsent contre notre République ? C’est très important que tout le monde le sache », a-t-il fait savoir.

Ils vont devoir, poursuit-il, apprendre à tirer les armes.

« Il va avoir des notions de secourisme mais aussi une phase de formation pratique qui concerne effectivement une formation à la préparation militaire avec une partie de sport physique, secourisme au combat mais aussi qui concerne une partie de maniement d’armes. Ils vont devoir apprendre comment tirer les armes, c’est une formation basique. Je voudrais bien le préciser que les étudiants qui voudront suivre et entamer la carrière militaire pourront effectivement aller dans des formations spécialisées notamment dans les centres de formation militaire proprement dits », indique-t-il.

Et de préciser :

« On ne le fait pas seulement dans la perspective de dire que nos enfants vont nous aider à protéger notre pays demain mais aussi pour renforcer leur patriotisme et discipline (…). A travers cette formation militaire, il y a des exercices précis qui permettent aux gens d’être disciplinés mais aussi d’avoir un sang-froid qui permet de pouvoir affronter les problèmes de la vie quotidienne. C’est ça la formation militaire basique qu’ils vont devoir recevoir cette année ».

Il sied de rappeler les responsables d’universités et instituts supérieurs ont proposé, au mois de novembre de l’année dernière, l’introduction dès cette année académique d’une formation à la préparation militaire des étudiants et étudiantes.

En effet, Cette recommandation est contenue dans la déclaration faite par les présidents des conseils d’administration, les administrations centrales, les services spécialisés, les présidents des conférences de chefs d’établissements, les recteurs et directeurs généraux des universités et instituts supérieurs.

Samyr LUKOMBO



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image