Politics

Nord-Kivu: Crispin Mbindule annonce la mise sur pied d’une commission d’enquête sur les troubles à Butembo


Une commission d’enquête est attendue en ville de Butembo, (Nord-Kivu), après des récents troubles observés dans la partie Nord, de la ville. C’est le député national Mbindule Mitono Crispin qui a fait cette annonce au cours d’une émission synchronisée à Butembo.

Dans cette adresse à la population, cet élu s’est dit préoccupé par la situation sécuritaire dégradante qui prévaut au Nord-Kivu en général et à Butembo en particulier. Il a indiqué que les actes barbares observés dans la partie Nord de la ville ne resteront pas impunis non seulement de la part des fauteurs de troubles, mais aussi de certains éléments de FARDC, qui auraient d’après lui, dérogé à leur missions régaliennes lors de l’exécution des opérations.

Aussi, Mbindule Mitono a déploré l’insécurité qui s’installe à Butembo sous la bénédiction « manipulatrice » des ennemis de la ville qui selon lui, vise à paralyser cette ville étant donné qu’elle représente le poumon économique de la province actuellement. Il a fustigé en outre, l’insécurité causée par les miliciens Maï-Maï qui, au lieu de s’attaquer aux terroristes du M23 et ADF se déchargent sur les FARDC.

Par ailleurs, ce député national a aussi fustigé le fait que lors des différentes opérations de bouclage, certains militaires se livrent aux actes de pillages et vandalisme. Pour lui, ces actes seront sévèrement sanctionnés, car prohibés pour procéder l’arrestation d’un citoyen.

« L’ennemi c’est le M23 soutenu par son allié naturel qui est le Rwanda. Un autre ennemi c’est l’ADF que nous devons combattre dans l’unité », a-t-il indiqué avant de préciser qu’il mène une démarche au niveau de l’Assemblée nationale pour obtenir la délocalisation des positions militaires installées en ville et laisser la sécurité à la police, qui par moment se laisse déborder.

Dans la suite de sa communication, Mbindule Mitono Crispin a laissé entendre que des têtes vont tomber après l’arrivée de cette commission, car les auteurs de ces troubles travailleraient pour les intérêts du Rwanda afin fragiliser les leaders de la ville et ainsi, créer la division au sein de la population civile.

Azarias Mokonzi



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image