mai 18, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politics

Nord-Kivu : l’Union sacrée accuse le gouverneur militaire « d’affairisme notoire » au lieu de combattre l’ennemi


L’union sacrée, famille politique de Félix Tshisekedi, a dans une déclaration rendue publique ce mardi 16 mai 2023, exigé la fin de l’état de siège au Nord-Kivu, pour « opacité ».

Dans sa déclaration, la coordination provinciale de l’Union sacrée au Nord-Kivu déplore que plusieurs dérapages ont été constatés dans le chef des animateurs de l’état de siège en ce qui concerne notamment la gestion de la chose publique. L’union sacrée déplore la spoliation des terrains de l’état par les animateurs de ce régime spécial. Elle dénonce aussi « les personnes impliquées dans la dépossession des biens de l’état, ont été curieusement désignées par le gouverneur militaire comme membres de la commission d’enquête, chose qui frise la complicité ».

Dans la foulée, l’union sacrée déplore aussi que « les militaires animateurs de l’état de siège, censés restaurer l’autorité de l’état en province se sont plutôt illustrés dans une sorte d’affairisme notoire. C’est pourquoi des phénomènes longtemps décriés comme : Quarante voleurs, kasuku, kidnapping, tueries dans la ville de Goma ont gagné de l’ampleur pendant cette période pourtant exceptionnelle de l’état de siège ».

L’union sacrée constate « qu’après le sondage, la population du Nord-Kivu se désintéresse de plus en plus et manque la confiance aux actions du chef de l’état suite à l’inefficacité et politique de l’état de siège ».

Cette demande est une énième après celle de la société civile et des mouvements citoyens et groupes de pression, qui encouragent le retour de l’administration civile.

Azarias Mokonzi, depuis Beni



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image