mai 21, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politique actualité Sport Mondial

Patrick Muyaya : “les USA envisagent d’autres mesures punitives contre le Rwanda”


Le porte-parole du gouvernement de la République démocratique du Congo a affirmé que les États-Unis avaient envisagé d’autres mesures punitives contre le mal de la région ( le Rwanda) pour notamment ses actes actes d’agression répétés qui menacent la vie des milliers de civils.

Patrick Muyaya l’a dit sur son compte X, anciennement Twitter après la rencontre à Addis-Abeba, capitale Éthiopienne, dimanche 18 février, entre le président Congolais Félix Tshisekedi et la sous-Secrétaire d’État américaine en charge des affaires africaines, Molly Phee.

Après lui avoir enjoint de retirer dans son communiqué du 17 février 2024, ses troupes, ses matériels sur le territoire congolais et d’arrêter tout soutien au groupe terroriste M23 sous sanction US et de l’Onu , les États Unis envisagent d’autres mesures punitives contre « le mal de la région » pour ses actes d’agression répétés qui menacent la vie des milliers de civils, le personnel de la MONUSCO, des humanitaires ainsi que des vols commerciaux dans l’Est”, a écrit le ministre de la communication et médias sans détailler de quoi seraient ces mesures punitives.

Il a également souligné que La RDC allait continuer à jouer son rôle pour le retour de la paix dans la région conformément à la feuille de route de Luanda et à l’initiative américaine.

Signalons que Félix Tshisekedi et Molly Phee ont discuté des questions sécuritaires dans l’Est de la République démocratique du Congo. Après les discussions qui se sont déroulées en présence également de quelques responsables de deux parties, la diplomate Américaine a réaffirmé le soutien de son pays à la RDC pour régler sa crise sécuritaire à l’Est.

Samedi dernier, le département d’État américain a condamné dans un communiqué l’aggravation de la violence causée par la rébellion M23 soutenue par l’armée Rwandaise dans l’Est de la République démocratique du Congo, ayant accru le risque pour des millions de personnes exposées à des violations des droits humains, appelant également le M23 à cesser immédiatement les hostilités et à se retirer de ses positions actuelles autour notamment de Sake et Goma, conformément aux processus de Luanda et de Nairobi. 

En août dernier, les États-Unis avaient imposé des sanctions financières et matérielles contre quelques
responsables militaires Rwandais pour leur soutien à des groupes armés qui commettent des abus dans le conflit qui sévit dans l’est de la République démocratique du Congo. Ils avaient également sanctionné le Rwanda pour le recrutement juvénile dans l’armée.

Michée Efoya



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image