mars 5, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politics

RDC : Le conseil de sécurité de l’ONU examine la question des incursions rwandaises au Nord-Kivu


Le dossier des incursions de l’armée rwandaise au Congo est déjà en examen au niveau du Conseil de sécurité, révèle l’ambassadeur de France à l’ONU Nicolas De Rivière, l’un des chefs de la délégation onusienne en mission en République démocratique du Congo, au cours d’un point de presse, dimanche 12 mars, à Goma, dans la province du Nord-Kivu.

D’après les informations en notre possession, le diplomate français s’est montré laconique quant à ce sujet. Selon lui, il est clairement établi qu’il y a des incursions du Rwanda dans la province du Nord-Kivu, ce qui demeure un acte tout à fait « inacceptable ».

Les deux chefs de délégation, notamment le Français Nicolas de Rivière et son homologue gabonais, l’ambassadeur Michel-Xavier Biang, ont tenu à faire le point sur leur mission, au cours de ce même point de presse après avoir entendu et touché du doigt la situation sécuritaire et humanitaire alarmante dans l’Est de la RDC. Et à en croire le diplomate gabonais, l’ordre de mission est d’aider la République Démocratique du Congo à faire face à la crise humanitaire causée par l’exploitation illicite de ses richesses.

D’autres sujets ont été abordés, notamment la stabilité de la sous-région, les prochaines élections en RDC et les implications régionales avec l’accord d’Addis-Abeba, qui selon le diplomate gabonais, demeure la boussole qui doit conduire la communauté internationale. Le processus de Nairobi et la médiation mandatée par l’Union africaine, sous l’égide de l’Angola, ont également fait partie des échanges.

Inspection au camp des déplacés

Par ailleurs, la délégation du Conseil de sécurité de l’ONU ne s’est pas seulement limitée à spéculer sur cette situation inquiétante. Elle s’est plutôt appropriée de la situation humanitaire au camp des déplacés de Bushagara, situé au pied du volcan Nyiragongo, à dix kilomètres de la ville de Goma, au Nord-Kivu.

« Nous avons tenu à venir en RDC plus particulièrement à Goma et dans ce camp des déplacés de Bushagara pour voir les visages de ces femmes, ces hommes et de ces enfants. Et ce genre de moment implique la responsabilité de tous. Chacun est appelé à se poser des questions sur qui fait quoi ?, qui doit faire quoi ? et qui a fait quoi ? », a déclaré l’ambassadeur Michel-Xavier Biang.

Les émissaires onusiens ont échangé avec les responsables de tous les sites d’hébergement des déplacés avant de vivre réellement les conditions de vie dans lesquelles vivent ces femmes, hommes et enfants. Et Michel-Xavier Biang estime qu’au regard des conditions de vie de plus en plus préoccupantes dans la plupart des camps des déplacés situés tout au tour de la ville de Goma, il y a une nécessité que des efforts soient consentis « pour alléger la souffrance ».

Après avoir passé en revue les sites d’hébergement, les représentants onusiens se sont rendus compte que la promiscuité dans laquelle les déplacés sont plongés est invivable. C’est ainsi qu’ils ont plaidé pour que des espaces suffisants soient disponibles, afin de permettre aux organismes nationaux et internationaux d’asseoir une organisation adéquate.

Une solution par voie politique

Modeste Mutinga, ministre des Affaires sociales, action humanitaire et solidarité nationale, qui accompagnqit cette délégation à Goma, suggère quant à lui que la solution à la crise passe par la voie politique, notamment la matérialisation des accords de Luanda, Nairobi et Addis-Abeba. Le plus important pour lui, c’est que le Conseil de sécurité des Nations Unies soit arrivé à une conclusion selon laquelle « cette crise ne peut-être résolue que sur le plan politique ».

Le ministre a cité le délai déterminé, qui court jusqu’au 31 mars, avec un ferme espoir que des instructions et des messages clairs seront envoyés au Rwanda et aux rebelles du M23, pour qu’à cette date au plus tard les zones occupées puissent être libérées.

Odon Bakumba



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image