février 29, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politics

RDC : le gouvernement accélère l’opérationnalisation du projet de la Cimenterie de Maïko


Au cours de la 124e réunion ordinaire du Conseil des ministres, tenue le vendredi 09 février dernier, le ministre de l’Industrie, Julien Paluku a présenté les différentes étapes prévues dans le cadre de l’opérationnalisation du projet de la Cimenterie de Maïko (CIMAÏKO) dans la province de la Tshopo.

Selon le compte-rendu de cette réunion interministérielle consulté par POLITICO.CD, faisant suite à la mission qu’il a effectuée du 24 janvier au 02 février 2024, à laquelle ont été associés les experts des entreprises chinoises intéressées et ceux de la Présidence de la République, pour la visite du site de CIMAÏKO, l’identification des sites de la zone économique spéciale (ZES) et de la centrale hydroélectrique de Maïko, Julien Paluku a amplement présenté la démarche à suivre.

Tout en se basant sur toutes les différentes avancées déjà enregistrées, la feuille de route actualisée prévoit la signature d’un accord de partenariat entre le gouvernement de la République et la société chinoise intéressée à la matérialisation rapide de ce projet ; la finalisation des études à impact environnemental et social ; la réalisation des études géologique et topographique du site des carrières ; ainsi que le renouvellement des titres miniers.

A cela s’ajoutent l’aménagement de la route nationale numéro 3 qui mène de Kisangani à la voie d’accès au site ; le transfert des matériels de l’ancienne usine qui trainent encore à Kinshasa ; le paiement des arriérés de salaire des membres du Comité d’opérationnalisation du projet CIMAÏKO et la régularisation du paiement mensuel du salaire et des frais de fonctionnement ; le paiement de différentes créances dues à des tiers ; mais également la réalisation des études et la construction de la zone économique spéciale pilote de la Tshopo sur 500 hectares et de la centrale hydroélectrique de Maïko devant produire 25 mégawatts.

Dans son rapport, Julien Paluku a aussi indiqué que ce projet redimensionné vise la création de plus de 500 emplois directs et 5.000 emplois indirects en République démocratique du Congo.

« La capacité de production de la nouvelle cimenterie sera de 1 million de tonnes par an, soit plus de 3.000 tonnes par jour. Le Marché cible est constitué de l’ex. Province Orientale, du Grand Equateur, du Maniema, du Nord-Kivu, du Soudan du Sud et de la République Centrafricaine où la demande globale est de plus de 4 millions de tonnes par an », a-t-il renchéri.

Le capital de la nouvelle société qui ferait fusion avec CIMAïKO reste aussi « ouvert aux investisseurs nationaux », alors que le nouveau cahier de charge comprend l’acquisition d’une cimenterie, un cantonnement des travailleurs, une école, un hôpital, un port à Kisangani, un supermarché, un centre réservé aux activités sportives, une source énergétique de 25 mégawatts et l’approvisionnement en eau potable.

Monge Junior Diama



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image