février 25, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politics

RDC : le gouvernement adopte le projet d’ordonnance-loi portant prorogation de l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri


Le Premier ministre congolais, Jean-Michel Sama Lukonde a présidé à la Primature, mercredi 24 janvier, une réunion restreinte du Conseil des ministres au cours de laquelle l’état de siège, dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, a été prolongé.

Au sortir de cette réunion interministérielle, Désiré Cashmir Eberande Kolongele, ministre du Numérique – qui fait office de porte-parole circonstanciel du gouvernement – a indiqué que cette rencontre était axée sur l’examen et l’adoption du projet d’ordonnance-loi portant prorogation de l’état de siège.

« Comme vous le savez, c’est un exercice que nous faisons depuis plusieurs mois. L’occasion était donnée d’abord d’avoir cette prorogation-là. Analyser et adopter le projet de l’ordonnance-loi que le gouvernement prend dans le cadre de la loi d’habilitation que le parlement a donnée au gouvernement de prendre des mesures qui relèvent du domaine de la loi par voie d’ordonnance-loi, pendant la période où le parlement est en congé. Et donc, c’est cela qui a été fait », a-t-il déclaré d’emblée dans des propos rapportés par des sources de la Primature.

En outre, avant l’adoption de la prolongation de l’état de siège, le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde a informé l’équipe gouvernementale du suivi des dossiers qui appellent la nécessité de pouvoir prendre à cœur les responsabilités qui sont « celles des membres du gouvernement ».

Instauré en mai 2021 au Nord-Kivu et en Ituri, avec pour objectif principal d’éradiquer l’activisme des forces négatives dont le M23 et ADF, l’état de siège est sujet de plusieurs controverses en République démocratique du Congo.

Pourtant, en octobre 2023, au cours d’une adresse à la Nation, le Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi annonçait l’allègement progressif et graduel du régime de restriction de l’état de siège instauré dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, depuis deux années et demie.

Le Président de la République expliquait avoir examiné en toute « responsabilité », l’ensemble des recommandations formulées dans les trois commissions de la Table ronde tenue à Kinshasa en mi-août dernier.

Après avoir échangé avec les responsables des institutions de l’État et le Conseil supérieur de la défense, il s’était décidé de conduire, « sans atermoiements funestes, mais sans précipitation inconsidérée », les populations de ces deux provinces vers un allégement « progressif » et « graduel » de l’état de siège.

Monge Junior Diama



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image